St Brévin optimise l’exploitation de ses chaufferies gaz

La mairie de St-Brévin-les-Pins (Loire Atlantique) est engagée depuis 2012 dans une démarche de maîtrise des consommations énergétiques de ses bâtiments.

Contrat de maintenance et d’exploitation avec intéressement

Après un COE (Conseil en Orientation Energétique) réalisé en 2012 par Akajoule, la mairie a renouvelé sa confiance au bureau d’étude Akajoule pour une mission d’AMO (Assistance à Maîtrise d’Ouvrage) pour la préparation et le suivi du marché de maintenance et d’exploitation des chaufferies gaz avec intéressement à partir de la saison de chauffe 2015/2016.

La commune a souhaité mettre en place un intéressement financier pour inciter le prestataire à réaliser sur la durée du contrat des économies d’énergies par des actions de maîtrise et de management de l’énergie.

26% d'économies sur la consommation de gaz!

L’offre proposée par Akajoule se décompose  en deux parties :

  • Préparation de l’appel d’offre (rédaction du cahier des charges) et assistance auprès de la commune pour la sélection du prestataire
  • Suivi de la prestation sur toute la durée du contrat

A l’échelle des 15 bâtiments concernés par cette étude, les résultats de la mise en place d’un intéressement sont  :

[testimonials][testimonial name="Xavier Frésiers" gender="male" company="Responsable du pôle bâtiments"]Le travail mené par Akajoule a permis, lors de la première mission de COE réalisée en 2012, de cibler les bâtiments à enjeux au sein de notre patrimoine bâti. Afin de poursuivre notre démarche d’économies d’énergies, nous avons fait confiance à Akajoule pour mettre en place un nouveau contrat de maintenance et d’exploitation des chaufferies gaz avec intéressement, nous permettant ainsi de mettre en concurrence les prestataires, d’assurer un fonctionnement optimal de nos installations et de réaliser des économies notables sur les consommations de gaz naturel.[/testimonial]

Témoignage de Xavier Frésiers, Responsable du pôle bâtiments

"Le travail mené par Akajoule a permis, lors de la première mission de COE réalisée en 2012, de cibler les bâtiments à enjeux au sein de notre patrimoine bâti. Afin de poursuivre notre démarche d’économies d’énergies, nous avons fait confiance à Akajoule pour mettre en place un nouveau contrat de maintenance et d’exploitation des chaufferies gaz avec intéressement, nous permettant ainsi de mettre en concurrence les prestataires, d’assurer un fonctionnement optimal de nos installations et de réaliser des économies notables sur les consommations de gaz naturel."

economies

Le nouveau dispositif de l’ADEME: « TPE&PME, gagnantes sur tous les coûts »

L'ADEME a lancé le 9 novembre 2017 un accompagnement pour les TPE et PME pour faire rapidement des économies, baptisé "TPE&PME, gagnantes sur tous les coûts"!

Ce dispositif propose aux entreprises françaises de moins de 250 salariés de les accompagner sur l’optimisation de l’ensemble de leurs flux énergie, matière, déchets et eau par un expert reconnu, désigné et formé.

Akajoule a été retenu pour les entreprises de 50 à 250 salariés dans les régions Bretagne, Pays de la Loire et Centre-Val de Loire.

Une mission qui ne coûte que si elle rapporte!

La particularité du programme réside notamment dans le fait que la prestation est entièrement prise en charge par l’ADEME. L’entreprise participe au frais d’intervention uniquement si elle valide un plan d’action dont le montant d’économies de la première année dépasse un certain seuil. Le forfait de participation est alors de 50% de ce seuil (même si celui-ci est dépassé). Les seuils sont décrits ci-dessous.

Effectif de l'entreprise 0 à 19 20 à 49 50 à 99 100 à 250
Economies de l’année 1 minimales validées par l'entreprise 500 €HT 6 000 €HT 12 000 €HT 18 000 €HT
Forfait payé par l'entreprise à l'ADEME 250 €HT 3 000 €HT 6 000 €HT 9 000 €HT

 

La mission, incluant l’accompagnement et l’évaluation finale des résultats, s’effectue sur 19 mois. Elle comporte 4 étapes :

Pour vous inscrire ou obtenir plus de renseignements, rendez-vous sur le site du dispositif : https://www.gagnantessurtouslescouts.fr

audit des copropriétés - akajoule 2

La copropriété NEPTUNE : la réussite d’une démarche à long terme

Les clés de la réussite pour la rénovation énergétiques des copropriétés

La première étape pour une rénovation énergétique de copropriété réussie est généralement la réalisation d'un audit énergétique.

Akajoule a réalisé en 2012 un audit énergétique de la copropriété NEPTUNE (42 appartements). Suite à l’enquête auprès des occupants (70% de réponses) et aux recommandations de l’audit, des travaux (changement de chaudière, isolation de la toiture améliorée, production d’eau chaude refaite) ont finalement permis 25% d’économie.
NEPTUNE poursuit ce partenariat vertueux et fait réaliser en 2017 l’isolation extérieure des murs, objectif : dépasser 40% d’économie.
Très concrètement, ce retour d'expérience nous donne quelques clés pour mettre en oeuvre les préconisations d'un audit énergétique de copropriété :

  • Projet muri sur le long terme (depuis 2012),
  • Trouver les partenaires et les aides nécessaires (C2E, aides de la Région et de la de Commune, TVA réduite, …),
  • Maintenir le suivi par un bureau d’études pour valoriser les gains et pérenniser une démarche constructive.
audit des copropriétés - akajoule

La rénovation thermique est une solution efficace pour diminuer les besoins thermiques.

Évolution du ratio de consommation - NEPTUNE

audit des copropriétés - akajoule 3

La rénovation thermique est la seule solution pour diminuer efficacement les besoins thermiques des logements, limiter l’augmentation de la facture énergétique et le rejet des G.E.S. (gaz à effets de serre) dans l’atmosphère.

Résumé du projet en quelques chiffres et mots clés :

Chargé de mission AKAJOULE : Guillaume FETTET

Architecte : Didier BAZIRE (ST NAZAIRE)

Entreprise d'exécution des travaux d'ITE (Isolation par l'extérieur) : BRUNET Industrie (49280 LA TESSOUALLE)

Solution mise en œuvre : Procédé myral 60+32

Résistance thermique ajoutée : R= 3,92

Surface isolée : 1 200 m²

Témoignage de Mr Ferrer – ancien président du conseil syndical:

« Grâce aux conseils d’Akajoule, nous avons pu atteindre nos objectifs : réduire la facture énergétique et améliorer le confort des occupants. L’audit a permis de présenter un programme de travaux complets et détaillés dont nous avons mis en œuvre rapidement les actions les plus rentables. Actuellement, nous nous sommes engagés dans les travaux d’isolation pour atteindre l’objectif ambitieux de 40% d’économies d’énergie. Dans ce cadre nous travaillons toujours avec Akajoule qui nous apporte son expertise pour mobiliser les financements (aides de la Région et de la Commune) et définir les solutions techniques. »

RÉGLEMENTATION : une nouvelle obligation réglementaire pour les copropriétés

Pour ceux qui n'auraient pas encore réalisé cette obligation réglementaire...  les copropriétés équipées d'une installation collective de chauffage ou de refroidissement doivent avoir réalisé un bilan énergétique avant le 1er janvier 2017. Cette obligation s'adresse aux bâtiments à usage principal d’habitation en propriété en ayant les caractéristiques suivantes :

  • 50 lots ou plus,
  • Équipés d’une installation collective de chauffage ou de refroidissement,
  • Demande de permis de construire déposée avant le 1er juin 2001.

Vous souhaitez en savoir plus sur l'obligation réglementaire d' audit énergétique des copropriétés ? C'est ici : 

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1615

Batiment tertiaire performant

Le décret relatif aux obligations d’améliorations de la performance énergétique des bâtiments tertiaires existants est sorti !

Ce décret daté du 9 mai 2017 oblige la réalisation de travaux d’améliorations de la performance énergétique d’ici le 1er janvier 2020 dans les bâtiments à usage tertiaire d’une surface utile supérieure ou égale à 2 000 m2. Il permet donc l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments tertiaires existants.
Sur le principe, l’objectif d’économie d’énergie primaire est de -25% par rapport à la référence (dernière consommation énergétique totale connue, avant réalisation d’éventuels travaux).

Un audit énergétique est réalisé au préalable par un prestataire compétent qui doit comprendre :
La définition de l’état initial,

  • les propositions de travaux et des recommandations hiérarchisées selon le temps de retour sur investissement,
  • un ou plusieurs scénarios d’ici 2030 à -40% ou au seuil.

L’intégralité du décret est disponible via ce lien.

Akajoule accompagne depuis plusieurs années les maîtres d’ouvrages concernés (collectivités territoriales, services de l’Etat, propriétaires et gestionnaires immobiliers,...) pour la réalisation des audits énergétiques et des missions d’ingénierie relatives aux travaux de rénovation énergétique.

Ainsi, grâce à une démarche volontariste et structurée, et à l'accompagnement d'Akajoule, le magasin E. Leclerc Saint Nazaire a diminué ses consommations énergétiques :

E. Leclerc Saint Nazaire s’engage dans la réduction de son impact environnemental

Akajoule intervient également au niveau des collectivités territoriales, comme par exemple auprès de la Mairie de BESNÉ, qui a divisé par deux la consommation de fioul de son groupe scolaire :

La Mairie de BESNÉ a divisé par deux la consommation de fioul de son groupe scolaire

magasin E. LECLERC Saint Nazaire

E. Leclerc Saint Nazaire s’engage dans la réduction de son impact environnemental

Grâce à une démarche volontariste et structurée, le magasin E. Leclerc Saint Nazaire a diminué ses consommations énergétiques

Des résultats significatifs ont été mesurés : entre 2013 et 2016, une diminution de 29% des consommations de gaz et d’électricité a été enregistrée.
Pour atteindre ces résultats, la répartition des différents postes de consommation du bâtiment a été effectuée. Les usages énergétiques significatifs (UES) et les indicateurs de performance énergétique (IPÉ) ont également été définis.
Enfin, les objectifs, cibles et plans d’actions ont été établis.

E. Leclerc Saint Nazaire a ainsi mis en place les actions suivantes, qui ont permis de diminuer l'impact environnemental du magasin :

- Passage des luminaires de la surface de vente en LED,
- Remplacement des vitrines froids,
- Remplacement des groupes frigorifiques (CO2 et R410 C),
- Installation de sous-compteurs pour suivre les consommations par poste.

L'accompagnement d'Akajoule et l'obtention de la certification ISO 50 001

Dans la cadre de la préparation à la certification ISO 50 001 (obtenue en Octobre 2015), le magasin E. Leclerc Saint Nazaire a bénéficié de l’accompagnement d’Akajoule pour la mise en place d’un système de management de l’énergie, conformément à la politique énergétique du magasin.
Cela a permis de structurer la démarche engagée et de valoriser l’ensemble des actions d’économies d’énergies mises en place par l’entreprise.

indicateurs de performance énergétique

Témoignage de M. Patrick BRIAND, directeur technique du magasin E. LECLERC de Saint Nazaire

« Dans le cadre de la certification à l’ISO 50 001, la mise en place d’un système de management de l’énergie a permis de mieux organiser et de structurer notre démarche de réduction de l’impact environnemental de l’entreprise. Akajoule a eu une approche pragmatique dans son accompagnement. Cela s’est traduit par l’obtention en 8 mois de la certification ISO 50 001. »

ingenieur thermicien

Dans la presse… le métier d’Ingénieur Thermicien chez Akajoule

... ou comment mettre en place un cercle vertueux d'économies d'énergie et financières.

La revue bimestrielle Bâti-Isolation vient de dédier une page complète à l'un des métiers de l'équipe d'ingénierie Akajoule : l'Ingénieur thermicien.

De la démarche énergétique menée par les collectivités, aux bouquets de travaux préconisés, en passant par les différentes phases d'un audit énergétique... Identifier, préconiser et suivre la mise en oeuvre des solutions proposées, toutes les étapes de la mission d'un des ingénieurs thermiciens Akajoule, Guillaume FETTET, expliquées en détail dans cet article :

ingénieur thermicien chez Akajoule

Les autres métiers d'Akajoule

Référent Énergie & Industries, Ingénieur R&D en environnement, Auditeur Énergie ou encore Consultant carburants alternatifs... Vous souhaitez découvrir les autres pôles d'expertise du bureau d'études Akajoule ?

Découvrez  sur cette page l'ensemble des compétences de l'équipe Akajoule.

en route vers la troisième révolution industrielle

AKAJOULE et le dispositif régional PEPS (partie 1) : une nouvelle impulsion pour la maîtrise de l’énergie !

Dans le cadre de la TRIA (Troisième Révolution Industrielle et Agricole), un dispositif unique en France a été lancé. Le réseau des Chambres consulaires en Pays de la Loire (Chambres de commerce et d’industrie, de métiers et de l’artisanat, d’agriculture) créé le PEPS ou Parcours des entreprises à énergies positives. AKAJOULE s’inscrit dans cette démarche en proposant son expertise aux entreprises ligériennes.tria

Le PEPS : un dispositif régional, ouvert et accessible à tous

Parmi les objectifs visés :

– Passer de l’énergie consommée à l’énergie utile,
– Mieux tirer profit des énergies renouvelables,
– Faire de l’énergie un véritable projet d’entreprise et très concrètement diminuer sa consommation énergétique de 5 à 30 % !

Ce dispositif a été pensé pour accompagner toutes les entreprises (et collectivités) des Pays de la Loire, avec l’ambition d’entraîner le plus possible d’acteurs dans la réduction des consommations énergétiques. Pour cela, le PEPS s’appuie aussi sur des réseaux de partenaires et sur le soutien financier de la Région Pays de la Loire et de l’ADEME, avec le concours d’ORACE (plateforme régionale d’innovation dédiée à l’énergie). En Pays de la Loire, la consommation d’énergie, tous acteurs confondus, représente 65% des émissions du gaz à effet de serre (GES) !

C’est donc un enjeu collectif que les entreprises des Pays de la Loire sont invitées à prendre en compte dans leur stratégie. Avec des améliorations de rentabilité économique à court terme !

parcours

Différentes étapes, pour mieux s’adapter à toutes les entreprises

Avec un parcours en quatre étapes, toutes les entreprises (agricoles, industrielles, artisanales, tertiaires, etc.) peuvent réduire leur consommation énergétique de 5 à 30 %.

etapes3

Étape 1 –  A partir d’un « Flash’diag énergie« , l’entreprise est orientée vers l’étape qui correspond a priori à sa maturité vis-à-vis de la maîtrise de l’énergie. Novice, engagée ou expérimentée, elle est ensuite contactée par un conseiller CCI. Un Flash’diag énergie est un bilan à réaliser gratuitement en ligne sur le site de la CCI.

Si l’entreprise est déclarée « novice », elle est dirigée vers la première marche de progrès : le « Pack’énergie ». C’est l’étape 2, réalisé par des conseillers consulaires et sur une durée d’un an. Ce pack contient la formation d’un référent énergie et le suivi trimestriel des consommations d’énergie.

« Activ’énergie », l’étape 3 – L’entreprise peut aller plus loin avec un objectif de réduction de 15 % en trois ans ou moins. Cette étape collective s’appuie sur des partenaires techniques (un bureau d’études comme Akajoule). L’objectif est d’approfondir la démarche de performance énergétique de l’entreprise (plus d’info plus bas).  C’est dans ce cadre qu’AKAJOULE proposera son expertise en matière de maîtrise de l’énergie (voir article sur ImpulCion).

L’ultime étape, « Haute performance énergie », est proposée aux entreprises « expérimentées », avec pour objectif une baisse de 20 à 30 % de leurs consommations. À ce stade, l’énergie est intégrée à la stratégie globale de l’entreprise.

Quelle que soit l’étape suivie, l’enjeu est de produire mieux à moindre coût : une vraie question de compétitivité pour toutes les entreprises.

Les partenaires de ce dispositif :

chambre-dagriculture  cci chambre-des-meriers-et-de-lartisanat orace

region-pays-de-la-loireademeterritoires-dinnovation-pays-loire

 

AKAJOULE est pleinement convaincue de l’utilité de ces actions collectives et de l’importance de s’adresser à tous les types d’entreprises, qu’elles soient expérimentées ou novices en matière de maîtrise de l’énergie.

L’ADEME soutient AKAJOULE dans la concrétisation de son projet OPTIMISME

Dans le cadre de ses activités innovantes et fidèle à sa dynamique de Recherche et Développement, AKAJOULE lance le projet OPTIMISME. L’ADEME vient en effet d’annoncer son soutien financier afin de concrétiser ce projet ambitieux.

OPTIMISME, un outil concret de planification de la transition énergétique

Le projet OPTIMISME se définit ainsi : Outils de Planification Territoriale pour la Mise en œuvre de Synergies de Mutualisation Energétique. Il vise donc à créer un outil d’optimisation et de planification de la transition énergétique. L'un des objectifs est de développer les territoires à énergie positive.

OPTIMISME s'inscrit dans un fort contexte de transition énergétique. Il veut ainsi faciliter la mise en œuvre territoriale de synergies de mutualisation énergétique. Réseau de chaleur, unité collective d’énergies renouvelables, ... s’insèrent profitablement dans des logiques plus larges d’économie circulaire.

Les principaux enjeux du projet sont les suivants :

  • Caractériser finement les synergies possibles (ex : localisation des chaufferies raccordables à un réseau de chaleur),
  • Faire échanger les différents acteurs (industriels, communes, toutes les organisations décisionnaires et / ou impactées par ces améliorations) en étant cohérent avec les aménagements du territoire : assurer la gouvernance des projets,
  • Garantir la pertinence des actions d’un point de vue environnemental : quantification des objectifs, mesure des résultats et identification des leviers d’amélioration.

Pour cela, les verrous que le projet OPTIMISME propose de lever relèvent de :

  • L’harmonisation des projets avec les documents d’urbanismes,
  • L’amélioration des méthodes existantes d’évaluation environnementale,
  • La création d’une plateforme opérationnelle collaborative de mutualisation des données énergétiques d’un territoire.

Un territoire d’expérimentation idéal

Sur la Zone Industrialo-Portuaire (ZIP) de Saint Nazaire / Montoir / Donges, des démarches d’Ecologie Industrielle et Territoriales (EIT) sont déjà en cours. Elles sont portées et financées par la CARENE-Saint Nazaire Agglomération et le Grand Port Maritime de Nantes Saint Nazaire. Les ports sont des zones propices car ce sont des « espaces homogènes où se côtoient de multiples activités de transformations génératrices de multiples déchets et services susceptibles de trouver une voie de valorisation » (Mat N., Cerceau J., Junqua G., Duret B., Margaine F., Bahers J-B, Julien Saint Amand, F., 2012, DEPART, De la gestion des déchets à l’économie circulaire, étude de l’émergence de nouvelles dynamiques partenariales : Cas pratiques et perspectives dans les territoires portuaires. Rapport final, Paris, ADEME).

Sur cette ZIP, on constate également des projets énergie qui ont des impacts au delà de leur simple activité :

  • Secteurs des déchets, des transports…
  • Franges urbaines et agricoles du territoire,
  • Compétences de la collectivité, des aménageurs.

Enfin, OPTIMISME va se dérouler en même temps que la révision du PLUI (Plan Local d'Urbanisme) de l'agglomération de Saint Nazaire. C'est ainsi l’occasion idéale de faire interagir les problématiques environnementales avec les problématiques d’aménagement du territoire.

Le Port de Saint Nazaire et le territoire de la CARENE sont donc des terrains d'application idéal pour ce projet. Dans le cadre de la démarche d'écologie industrielle et territoriale en cours, AKAJOULE imagine un Port du Futur ancré sur son territoire. Sur cette zone, les impacts écologiques seront largement réduits grâce à la mutualisation  et aux synergies entre entreprises (écologie industrielle).

Quelques exemples concrets de réalisations possibles

Sur la ZIP ou sur un autre territoire, voici quelques exemples de concrétisation possibles de ce projet :

  • Mise en place de réseaux de chaleur : la chaleur perdue d’un procédé industriel peut chauffer les ateliers d’une autre entreprise voisine.
  • Production d’énergie renouvelable par la valorisation des déchets : sur la ZIP, des résidus de matière organique pourraient trouver une seconde utilisation dans une usine de méthanisation. Ils produiraient alors du biogaz, injecté dans le réseau de gaz naturel, qui chaufferaient peut-être l’eau de la douche ?
  • Mutualisation des transports : sur un territoire regroupant des usines ou entreprises produisant des déchets en quantité, mise en place d’un réseau de collecte mutualisée des déchets.

OPTIMISME : un projet soutenu par les pôles de compétitivité du territoire  

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique a labellisé le projet le 17 juin dernier dans le cadre du domaine d’action stratégique « Port du futur ». Ce domaine d'action stratégique regroupe les thématiques Ports, infrastructures et transports maritimes.
Le Pôle de compétitivité EMC2 (innovation dans les technologies de production) avait officiellement labellisé le projet de 2 février 2016.

Les partenaires du projet :

AKAJOULE a déjà initié le travail en interne depuis plus de 6 mois. Suite à sa reconnaissance officielle par l’ADEME, le lancement officiel du projet aura lieu à la rentrée 2016 avec plusieurs partenaires :
Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire et la CARENE Saint Nazaire Agglo. :  partenaires institutionnels, garants de la mise en œuvre de l’outil sur le territoire
Ecole des Métiers de l'Environnement : partenaire académique, participation de 2 chercheurs spécialistes en évaluation environnementale
ADDRN : Agence d’urbanisme de la région nazairienne, apporte son expertise sur les aspects d’intégration urbaine
EICOsystème : Agnès DELAMARE, bureau d’études spécialiste en écologie industrielle, référente dans l’animation des projets auprès des différents acteurs

Ce type de projet permet ainsi d’augmenter l’attractivité et la résilience d’un territoire (capacité à retrouver son fonctionnement initial après une perturbation). Autant de leviers pour pérenniser l’activité économique des entreprises et développer durablement la compétitivité d’une zone territoriale.

En savoir plus sur l'étude d'écologie industrielle sur le Port de Saint-Nazaire sur le site d'AKAJOULE.

eco conduite chez AKAJOULE

L’équipe AKAJOULE en stage d’éco-conduite

Photo : Une partie de l'équipe AKAJOULE avec le formateur (en chemise bleue), Yoann LELIEVRE, lors du stage d'éco-conduite.

Diminuer son bilan carbone, optimiser la sécurité des conducteurs, baisser les frais de carburant et le prix de son assurance auto en même temps. C’est possible en réalisant un stage d’éco-conduite.

  « Faisons vite, ça chauffe », comme le dit le slogan. La France s’est fixée comme objectif de réduire de 20 % d’ici à 2020 ses émissions de gaz à effet de serre. Afin de s’investir concrètement dans cette démarche, les collaborateurs d’AKAJOULE ont bénéficié d’une formation complète à l’éco-conduite. Cette formation est dispensée par l’organisme de formation NÉMA PRÉVENTION.

Faire un stage d'éco-conduite ou conduite économique, quel objectif ?

La conduite économique est un style de conduite, une manière intelligente de conduire. Le principal objectif est de réduire la consommation de carburant sans augmenter ses temps de trajets. Cette réduction de consommation de carburant implique une réduction de l'émission de gaz à effet de serre et des économies non négligeables.
Une manière de limiter sensiblement la pollution de nos déplacements automobiles... en préservant aussi votre porte monnaie !

L’éco-conduite chez AKAJOULE

L’éco-conduite est donc en totale adéquation avec le cœur de métier d’AKAJOULE. C'est aussi en rapport direct avec l’activité des collaborateurs (nombreux déplacements locaux et nationaux). Les collaborateurs d’AKAJOULE ont bénéficié des compétences d’un formateur spécialisé en prévention des risques en conduite : Yoann LELIEVRE. Ce formateur justifie d'une expérience dans le domaine enseigné : formateur poids lourds de la SNAT.
Le stage d'éco-conduite, mis en place sur 2 demi-journées, proposait des informations théoriques et une mise en application pratique. Le véhicule utilisé était équipé d’un ordinateur de bord indiquant la consommation moyenne et en temps réel.
Les bénéfices de cette formation sont utilisés autant pour des déplacements professionnels qu’à titre privé.

Les avantages de l’éco-conduite :

La sécurité routière est l'un des enjeux fondamentaux de nos sociétés modernes. En effet, la route tue chaque année en France plus de 3 000 personnes. En choisissant l'éco-conduite, vous pouvez prendre vos responsabilités en termes de respect des autres : vous anticipez plus,  vous observez plus.

Réduction significative des cotisations d’assurance auto d’AKAJOULE

Suite à la formation, AKAJOULE a obtenu de sa compagnie d’assurance MMA – BROUILLON & LASSALLE une réduction supplémentaire sur le contrat flotte de 10%, soit plus de 300€.

Réduction des frais de carburant

Une conduite intelligente, douce et sécurisée à un régime adapté vous permettra d'économiser 5 à 15% de carburant en moyenne. Concrètement, quels sont les gains ?
Petit calcul : si votre plein vous coûte 50 euros, vous gagnez jusqu'à 7 euros par plein ! Si vous faites 3 pleins par mois, vous gagnez 21 euros par mois, soit 252 euros par an.

Réduction des coûts d'entretien du véhicule

Les organes du véhicule tels que systèmes de freinage, embrayage, transmission, suspensions et pneumatiques sont moins sollicités et par conséquent subissent moins d'usure.

Amélioration du confort

Le confort est amélioré à la fois pour le conducteur et pour les passagers grâce à la pratique d'une conduite sans à coups et favorisant l’anticipation.

Pour aller plus loin… Quelques conseils simples, à portée de tous

Une formation théorique et pratique avec un formateur compétent permet bien sur d’optimiser les gains d’une éco-conduite. Mais quelques conseils simples peuvent être facilement mis en pratique :

Rouler au  couple maximal

Pour consommer le moins de carburant possible, il faut systématiquement rouler avec le rapport adapté. Le moteur doit donc tourner dans sa plage de fonctionnement optimale : le couple maximal. Le couple maximal, c'est le régime où l'accélération est la plus forte.  Ce couple maximal se situe à environ 2000 tours/minute pour un diesel et 3000 et  tours/minute pour un moteur essence.

Vérifier la pression des pneus

50% des voitures de particuliers roulent avec des pneus sous-gonflés, et consomment ainsi par conséquent 10 à 15% de carburant innutilement.

Dépassements de vitesse

En roulant à 100km/h au lieu de 90km/h, vous consommez, selon votre véhicule, de 10 à 15% de carburant en plus.

Éviter les petits trajets

Selon l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), une voiture consomme environ 10 à 15 fois plus de carburant lors du premier kilomètre qu'à chaud. Les petits trajets ne favorisent donc pas non plus la longévité des moteurs

Et bien sur aussi : un bon entretien de son véhicule, une vitesse constante, un véhicule trop lourd.

Plus d’info sur l’organisme choisi par AKAJOULE :
NEMA FORMATION – Z.I. De Brais – 9, rue Jacques Daguerre / 44600 SAINT NAZAIRE
Tél. : 02.40.91.77.92 – Fax. : 02.40.91.78.06 – Email : nema.formation@gmail.com

Témoignage Johan DAGUISÉ, Auditeur Énergie chez AKAJOULE
Akajoule-Equipe-Johan Daguisé

« Parce que je suis plutôt un conducteur soucieux de mes consommations de carburant, je souhaitais réaliser ce stage d’éco-conduite pour découvrir, améliorer ou modifier mes habitudes.
Ce qui m’a plus dans cette formation, c’est de pouvoir travailler autant sur le théorique que sur le pratique.
Yoann LELIEVRE a pu évaluer ma conduite sur un premier trajet, puis donner l’ensemble des bonnes pratiques en salle, avant de mettre en application ses conseils sur le même trajet. Et les résultats sont aux rendez-vous, presque -0,5 litre aux cent kilomètres de moyenne.
Grâce aux applications sur smartphone, l’éco-conduite devient un jeu interactif qui ne manque pas de piment lors des trajets en famille. L’objectif est bien évidement de réaliser le meilleur score équivalent à la consommation la plus faible mais aussi de pouvoir partager mes acquis à mes proches !
Pour ma part, anticiper et connaître son véhicule restent les deux éléments prépondérant pour garantir une conduite éco-responsable. »

eco conduite 2
Une partie de l'équipe AKAJOULE devant le siège de NÉMA FORMATION, avec le formateur Yoann LELIEVRE (à gauche sur la photo), lors du stage d'éco-conduite.

poules NEMA

La Mairie de BESNÉ a divisé par deux la consommation de fioul de son groupe scolaire

Source de la photo aérienne :  © Mairie de St-Nazaire MACEL Dominique (Photographe)

Suite aux travaux réalisés sur les bâtiments de l’école maternelle de BESNÉ et avec l’accompagnement d’AKAJOULE, des économies d’énergies conséquentes ont été réalisées sur les dépenses de chauffage. En effet, la consommation de fioul du groupe scolaire a été divisée par deux :

graph

*Corrigé des variations climatiques
**Travaux réalisés :
- abaissement et isolation des plafonds,
- changement des vitrages, des luminaires et de la VMC.

Les préconisations de l’audit : une aide concrète aux prises de décision

Ces travaux ont été décidés suite aux préconisations d’un audit énergétique réalisé par AKAJOULE en mars 2015, portant sur le groupe scolaire Marcel PAGNOL (école maternelle et primaire, restaurant scolaire). L’audit se déclinait en plusieurs étapes :

  • Analyse préalable : présentation de la situation énergétique du site, description de l’enveloppe thermique des bâtiments et descriptions des équipements techniques consommateurs d’énergie,
  • Établissement d’un tableau de bord classant les postes très consommateurs (chauffage, éclairage, eau chaude, …),
  • Préconisation :
    • de solutions pour les postes les plus consommateurs,
    • d’actions simples peu couteuses,
  • Établissement de scénarios pour prendre en compte l’interaction entre les solutions,
  • Accompagnement de la Mairie par AKAJOULE pour déterminer les actions à réaliser.

Un audit similaire a été réalisé pour le gymnase de la commune.

Les prochaines étapes du projet

Pour faire suite à ces résultats encourageants et conformément aux préconisations de l’audit, AKAJOULE continue d’accompagner la Mairie pour d’autres projets de rénovation  de ses bâtiments :

  •  Été 2016 : Ecole primaire :
    → isolation des plafonds,
    → changement des vitrages, des luminaires et de la VMC.
  • 2016 à 2017 : Rénovation complète du gymnase :
    →  isolation,
    → changement des luminaires,
    → réaménagement de l’espace,
    → mise en place de panneaux photovoltaïques

La Mairie a validé le planning prévisionnel : appel d’offre en mai 2016, début des travaux en juillet 2016, fin des travaux septembre 2017.
En plus de diminuer les dépenses énergétiques, ces travaux ont permis accroître de manière significative le confort des occupants.

La Région et l’ADEME facilitent les démarches d’économies d’énergies des Communes

Pays-de-la-LoireDans le cadre de sa politique en faveur de la maîtrise de l’énergie, la Région Pays de la Loire soutient les travaux d’amélioration de la performance énergétique globale des bâtiments publics des collectivités territoriales. Toute collectivité territoriale ayant réalisé un audit thermique et énergétique et souhaitant réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique globale d’un bâtiment public existant, peut bénéficier d’une aide de la Région. Retrouvez plus d’infos sur les bénéficiaires et les conditions d’attribution, le formulaire de demande d’aides et la constitution des dossiers sur le site de la Région.

Logo_ADEMEL’ADEME propose aussi des aides à la réalisation des audits énergétiques : dans le cadre de la convention Etat/ADEME/Région, des aides financières sont prévues pour les études d'aide à la décision. Plus d’infos et dossiers de demande de subvention sur le site de l’ADEME.

 

La commune de BESNÉ a ainsi bénéficié d’une prise en charge par l’ADEME de 50% du coût des deux audits et de 100 000 € pour les travaux de rénovation du gymnase. 

 

Georges RivronTémoignage de Georges RIVRON, Conseiller Municipal Sub-Délégué
à la Maintenance et à l’entretien des bâtiments de la Mairie de BESNÉ :

 

 

« Les enseignants sont déjà satisfaits du confort apporté par la première phase des travaux réalisés suite à l’audit d’AKAJOULE. La rénovation totale de la chaufferie (régulation avec contrôle à distance du fonctionnement du chauffage et des températures dans le primaire et la maternelle), l’abaissement et l’isolation des plafonds ainsi que le remplacement des ouvrants ont permis de stopper les sensations de froid. Le changement des luminaires, en plus d’entrainer une diminution des consommations électriques, a obtenu la satisfaction des enseignants par un meilleur confort visuel. En bénéficiant de l’expertise d’AKAJOULE, nous constatons rapidement et concrètement les résultats de cette démarche vertueuse de maîtrise de l’énergie. »