PETR du Pays de Retz – PCAET

Le PETR du Pays de Retz poursuit sa démarche de transition énergétique

Akajoule participe à l’élaboration du Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET) du Pôle d’Equilibre Territorial et Rural (PETR) du Pays de Retz.

En tant que pilote du projet, Akajoule réalise la conduite des études énergétiques et de la démarche de mobilisation pour la réussite de la transition énergétique de ce territoire. Akajoule s'est entouré d'experts dans la conduite de la démarche de mobilisation, Auxilia, et dans les domaines liés à la qualité de l'air et l’environnement, Atmoterra.

Plan Climat-Air-Energie Territorial

Le PCAET est une démarche de développement durable spécifiquement sur la lutte contre les changements climatiques. Elle émane de la loi relative à la « transition énergétique pour la croissance verte » (LTECV), promulguée en août 2015.

Cette loi a renforcé le rôle des collectivités territoriales dans la lutte contre le changement climatique en élaborant ce plan.

Akajoule et ses partenaires accompagnent ce territoire à travers ces différentes étapes:

  • Diagnostic territorial Climat-Air-Energie-Territorial de chaque intercommunalité et du territoire
  • Définition de la stratégie territoriale des PCAET de chaque intercommunalité
  • Élaboration des programmes d’actions et des dispositifs de suivi
  • Définition des dispositifs d’évaluation

Cette démarche est complétée par la sensibilisation et l’implication des acteurs du projet.

Akajoule a eu déjà eu l'opportunité d'accompagner les communautés d’agglomération de Bourges Plus, du Niortais ou encore du syndicat mixte du SCOT Grand Douaisis.

Portrait du PETR du Pays de Retz

  • 38 communes regroupées au sein de 4 intercommunalités (Pornic Agglo Pays de Retz, Communauté de Communes Sud Retz Atlantique, Communauté de Communes Sud Estuaire et Communauté de Communes de Grand Lieu)
  • 150 000 habitants
  • Région Pays de Loire

La presse en parle!

Article de Ouest-France le 25 octobre 2018 :

Article du Courrier du Pays de Retz le 9 novembre 2018 :

ATL-EN-TIC, Des données industrielles jusqu’à la performance énergétique

5 start-ups du Grand Ouest lancent la joint-venture ATL-EN-TICun projet financé à hauteur de 2,5 M€ par l’État français pour accompagner les industriels dans leur démarche Industrie du Futur et Energie 4.0 

Opération menée par les entreprises Energiency, Akajoule, Enerdigit, Entech, NKE Watteco, avec le soutien du Secrétariat Général pour l’Investissement et Bpifrance.

ATL-EN-TIC : une vitrine technologique française de l’Energie 4.0

Premier projet phare du programme SMILE sur le thème des Smart Grids lancé par les régions Bretagne et Pays de la Loire en 2016, ATL-EN-TIC (pour ATeLier – ENergie – TIC) s’accélère en octobre 2018 sous la forme d’une joint-venture. Cette JV réunit à son capital 5 jeunes entreprises innovantes basées en Bretagne et Pays de la Loire, proposant ensemble une chaîne de valeur complète de technologies et de services dédiée à l’intelligence énergétique pour les industriels (Energie 4.0) : capteurs et IoT énergie (NKE Watteco), logiciel d’intelligence artificielle (Energiency), production et stockage de l’énergie (Entech SE), flexibilité sur le réseau électrique (Enerdigit) et bureau d’études énergie (Akajoule).

Un financement en R&D de 2,5 M€ par l’Etat Français

Ce projet fait l’objet d’un investissement total en R&D de plus de 6 M€, dont 2,5 M€ financés via le Programme d’Investissement d’Avenir (PIAVE) de l’Etat Français piloté par le Secrétariat Général pour l’Investissement (SGPI) et opéré par Bpifrance. Le projet est également soutenu et labellisé par l’Alliance Industrie du Futur, les pôles de compétitivité industriels Valorial et EMC2, et par l’association SMILE. Cinq autres partenaires sont également parties prenantes du projet : EDF (conseil et accompagnement de la performance énergétique), Siemens (cyber-sécurité), OET (installation d’équipements industriels) et Systovi (solaire photovoltaïque), ainsi que l’association CREATIV (accompagnement en innovation).

Un premier client industriel, le groupe CETIH

ATL-EN-TIC bénéficie déjà d’un 1er client : le Groupe industriel CETIH (44), spécialisé dans l’accueil (portes d’entrée) et l’enveloppe de l’habitat (fenêtres, solaire, rénovation énergétique), comptant 7 usines en France. D’autres industriels ont déjà manifesté un intérêt pour participer au lancement de ce programme pouvant générer jusqu’à 15% d’économies sur la facture d’énergie, et par ailleurs éligible à des aides régionales.

Arnaud Legrand, dirigeant d’Energiency et Président d’ATL-EN-TIC : « les industriels disposent déjà de données qui ne sont pas assez exploitées aujourd’hui, alors qu’elles contiennent des gisements importants de compétitivité. Grâce à ATL-EN-TIC, tous les industriels (PMI, ETI ou Grand groupe), quel que soit leur stade de maturité, peuvent se lancer dans une démarche Energie 4.0 et réaliser rapidement des économies d’énergie. »

 Anaël Le Goff, Energy Manager du Groupe CETIH (Loire Atlantique) : « Pour manager l’énergie dans une entreprise industrielle, les capteurs ne suffisent pas. Il faut facilement accéder en temps réel aux données, les analyser en les croisant avec d’autres données liées à notre activité, et enfin en déduire des actions réalisables par les équipes. ATL-EN-TIC nous permet de mettre en œuvre facilement tous ces outils et de franchir un nouveau cap en matière d’optimisation de nos consommations d’énergie. »

Contact Presse : presse@atl-en-tic.fr, +33 9 67 59 89 54

La Presse parle d'ATL-EN-TIC

   ♦   Communiqué de Presse du 8 novembre sur Les Echos

   ♦   Article du 9 novembre sur Ouest France

   ♦   Article du 9 novembre par l'agence API

Akajoule participe à l’émergence de stations GNV !

Akajoule, depuis plusieurs années, accompagne le développement du Gaz Naturel Véhicule (GNV) à travers les études d’opportunité et le dimensionnement de stations GNV.

Ainsi, les experts d’Akajoule se sont associés au SYDELA (Syndicat d’énergie de la Loire-Atlantique) pour proposer la construction d’une station GNV à St-Nazaire dans le cadre de l’appel à projet GNV de l’ADEME de juillet 2018.

Aussi, nous nous félicitons que le projet ait été retenu le 10 octobre dernier parmi 18 autres projets.

Les missions réalisées par Akajoule dans ce cadre sont :

  • Identification des professionnels et de leurs consommations de carburants : contact auprès de transporteurs et d’entreprises qui pourraient être intéressés par la mise en place d’une station GNV. Cette prestation prend en compte le calcul du business plan des transporteurs.
  • Accompagnement sur l’analyse technico-économique de la station GNV/BioGNV : Réalisation d’une proposition technico-économique pour les professionnels intéressés pour le passage de leur véhicule au GNV et analyse à destination du porteur de projet de station pour le dimensionnement de la station (coût, business plan…)

Ces études sont réalisées par le pôle mobilité d’Akajoule qui couvre :

  • Audits transports et véhicules motorisés en s’appuyant sur sa qualification OPQIBI (0607)
  • Etudes d’approvisionnement en carburant (GNV, BioGNV, Hydrogène, Electrique, Bioéthanol...)
Prix carburants

Datajoule propose un éclairage sur le prix des énergies!

Datajoule propose un éclairage sur le prix des énergies!

A partir des données historiques, les grandes tendances apparaissent clairement:

  • Hausse régulière de l’électricité
  • Volatilité du prix du fioul et de l’essence
  • Maintien du prix du bois granulé

Plusieurs séries de données sur les prix des énergies, y compris les carburants, sont ajoutées sur la plateforme publique de données énergétiques Datajoule.

Elles sont issues du Ministère de la transition écologique et solidaire (base Pegase) et disponibles en open data depuis 1983.

En prime, une analyse proposée par Akajoule et des explications sur les hypothèses pour assurer la qualité des données et leur compréhension.

 

Prix du carburant

 

Consommation d’énergie des régions françaises

En consolidant les informations provenant des SRCAE (Schéma Régional Climat Air Energie), Akajoule permet, grâce à son outil d’aide à la décision Datajoule, de comparer la consommation d’énergie par ancienne région administrative.

Les territoires étant de plus en plus impliqués pour la réduction de la consommation d’énergie, notamment à travers les PCAET (Plan Climat-Air-Energie Territorial), ces éléments leur permettent de se positionner par rapport aux régions françaises sur les critères suivants :

  • Consommation d’énergie par région
  • Consommation par énergie et par région
  • Consommation par secteur d’activité (agriculture, résidentiel, tertiaire, industrie et transport) et par région

A travers des graphiques et des cartes, Datajoule offre une vision claire et attrayante de données utiles à la planification énergétique des territoires. D’autre part, ces données sont publiées gratuitement, en format opendata pour être facilement exploitables (téléchargeables, API).

Quelles énergies sont utilisées par votre région ? Quelle est la proportion de gaz qu’elle consomme ? A-t-elle une forte consommation de bois énergie ?

Datajoule vous donne des réponses.

Mesure d’un bâtiment tertiaire – Hôtel d’entreprises : La Station

Projet : Suivi de la consommation électrique d'un bâtiment tertiaire

Exemple d'utilisation : Pilotage des consommations énergétiques en temps réel

Lien de la page : https://public.datajoule.fr/pages/comptage-station-v2/

Date : 2017

Akajoule a mesuré les consommations d'un hôtel d'entreprise afin de connaitre le détail journalier. 

Contenu de la page :

  • Un tableau de bord détaillant la puissance moyenne appelée ainsi que l'énergie consommée sur la période étudiée. Cette période est variable et peut être choisi par l'utilisateur.

   Sur cette page, les données peuvent également être téléchargées

  • Les hypothèses utilisées .

Consommations des régions françaises

Projet : Comparaison des consommations d'énergies des régions de France métropolitaine

Exemple d'utilisation : Elaboration et suivi de plans climats territoriaux

Lien de la page : https://public.datajoule.fr/pages/conso_energie_secteur_region/

Date : 2018

Akajoule a analysé les schémas régionaux climat air énergie (SRCAE) des régions de France métropolitaine (ancien découpage administratif) afin de connaitre le potentiel d'évolution énergétique des régions.

Contenu de la page :

 

  • Un tableau de bord contenant les consommations de la France, réparties par secteur et par énergie, ainsi que la comparaison pour chaque région
  • Un tableau de bord par région dans lequel il est possible de connaitre pour chaque région, sa consommation (totale et par habitant) ainsi que la répartition par secteur et par énergie
  • Trois cartes permettant de comparer les régions entre elles.

 

  • Les données téléchargeables.
  • Les hypothèses utilisées 

Ville de Saint Brieuc – Etude comparative de scénarios énergétiques

Projet : Etude comparative de scénarios énergétiques sur une opération d'aménagement

Client : Ville de Saint Brieuc

Date : 2017

La Ville de Saint-Brieuc s’est lancé dès 2006 dans un vaste plan de rénovation urbaine pour transformer plusieurs quartiers. Dans ce cadre, il est projeté de déconstruire quatre bâtiments d’habitation pour y rebâtir de nouveaux logements axés sur la diversité et la mixité fonctionnelle intégrant le label Écoquartier.

Saint-Brieuc Agglomération et le bailleur social Terre et Baie Habitat(TBH) se sont associés à la ville pour optimiser ce projet sur le plan opérationnel et financier dans le cadre de l’ANRU2.

La ville de Saint-Brieuc souhaitait donc connaitre les orientations possibles d’approvisionnement énergétique du futur quartier et notamment identifier les avantages/inconvénients des différents scénarios pour pouvoir faire un choix pertinent.

Missions :

  • Evaluation des besoins énergétiques
    • Recueil d'information
    • Analyse du besoin énergétique
    • Calcul des besoins énergétiques par usage
  • Evaluation du potentiel en énergies renouvelables :
    • Analyse en coût global
    • Analyse selon les solutions attendues : réseau de chaleur urbain, récupération de chaleur sur les eaux usées, bois-énergie, solaire thermique, solaire photovoltaïque
  • Comparaison des scénarios et préconisations

CARENE – Etude de faisabilité d’une chaufferie bois et d’un réseau de chaleur

Projet : Etude de faisabilité d'une chaufferie bois et d'un réseau de chaleur

Client : Communauté d'Agglomération de la Région Nazairienne et de l'Estuaire (CARENE)

Date : 2017

Les élus de la CARENE ont retenu le scénario « volontariste » visant à atteindre une contribution des énergies renouvelables de 24% dans la consommation énergétique finale du territoire. La récupération de chaleur, les énergies solaires photovoltaïques et thermiques ainsi que le bois énergie ont été particulièrement mis en avant.

Parmi les sites potentiels favorables aux réseaux de chaleur bois énergie, il a notamment été identifié la piscine de la commune de Donges, disposant d’une chaufferie relativement ancienne et située à proximité d’un EHPAD.

Aussi, la CARENE a souhaité mener une étude de faisabilité de création de réseaux de chaleur alimentés par une chaufferie bois énergie pour ces deux bâtiments.

Missions :

  • Etude thermique et énergétique permettant de dimensionner les besoins de chaleur à produire par la chaufferie collective
  • Etude d’approvisionnement permettant d'étudier les opportunités de la filière bois locale, de valiser la pérennisation de l'approvisionnement
  • Etude technique de la chaufferie
  • Analyse économique et avis juridique

Communauté d’agglomération Grand Calais Terres & Mers – Etude ENR

Projet : Etude pour l'élaboration d'une stratégie intégrée énergies renouvelables des quartiers prioritaires NPNRU de l'Agglomération Grand Calais Terres & Mers

Client : Communauté d'Agglomération Grand Calais Terres & Mers

Date : 2017

La Communauté d’agglomération du Grand Calais et la ville de Calais sont lancées dès 2007 dans un vaste plan de rénovation urbaine pour transformer plusieurs quartiers. Dans le cadre d’un nouveau plan de rénovation urbain, deux quartiers stratégiques Beau Marais à l’est et Fort Nieulay à l’ouest sont désormais l’objet d’un second programme massif de rénovation. Au-delà de l’ambition de rénovation urbaine et architecturale, les principes de ce nouveau plan vise à mettre en place une large mixité, dans une ville durable et refondée avec la contribution des habitants. C’est ainsi que le protocole de préfiguration urbaine a été signé en mars 2017 avec de nombreux représentants institutionnels dont l’Etat, la Caisse de Dépôts et les bailleurs sociaux. Afin de finaliser cette convention, la Communauté d’agglomération du Grand Calais et la ville de Calais souhaitaient donc obtenir plusieurs études stratégiques, en particulier une étude de mise en place d’énergies renouvelables dans ces deux quartiers.

Missions :

  • Evaluation du potentiel en énergies renouvelables :
    • Evaluation des consommations énergétiques des bâtiments,
    • Inventaires des solutions possibles,
    • Analyse des besoins énergétiques
  • Stratégie énergétique durable et préconisations :
    • Proposition de solutions énergétiques dans le cadre de la rénovation urbaine,
    • Proposition de solutions possibles pour le chauffage, l'eau chaude sanitaire et la consommation électrique,
    • Etude de l'intérêt d'un réseau de chaleur