Akajoule, lauréat éco innovation factory

datajoule

Une nouvelle solution : Datajoule

Lors de la soirée des lauréats éco innovation factory, Guillaume ACCARION a présenté la nouvelle solution Datajoule. Cette soirée s'est déroulée le 2 février à Nantes. Datajoule a pour ambition de faire vivre les données énergétiques du territoire.

Datajoule consiste à créer et gérer des bases de données consolidant les informations sur l’énergie et l’environnement d’un territoire. Elle s’appuie sur la puissance et l’interopérabilité de la gestion de données numériques, couplés avec les expertises métiers d’Akajoule.  Elle doit faciliter la diffusion et le partage de données auprès de l’ensemble des utilisateurs potentiels. La solution Datajoule met la digitalisation au service de la transition énergétique. Plusieurs projets sont actuellement en développement sur les territoires de Rennes Métropole et du Grand Port Maritime de Nantes Saint Nazaire, comme le projet OPTIMISME.


Guillaume ACCARION explique :
" Au carrefour des enjeux numériques et énergétiques, ce projet s’inscrit pleinement dans les nouveaux services au cœur de la troisième révolution industrielle et agricole. Akajoule a pour objectif de tripler son chiffre d’affaire à 1,5 M€ en 2020 (500 k€ en 2016). Dont un tiers sur le numérique."

 Soirée de présentation des 6 lauréats Éco Innovation Factory

La soirée de présentation des 6 lauréats Éco Innovation Factory, organisée par Atlanpole, s’est tenue jeudi 2 février à Insula à Nantes.

Éco Innovation Factory a pour objectif de faire émerger des créateurs d’entreprises innovantes sur les territoires de Nantes, Saint Nazaire, Guérande et La Roche sur Yon.

Cette soirée a permis de mettre en avant 6 entreprises lauréates, qui ont créé leur activité dans le domaine de la mobilité, du bâtiment, de la performance énergétique, des énergies renouvelables.

Akajoule est fière de faire partie de ces talentueux lauréats, et d'inclure son activité dans ces secteurs stratégiques pour le développement d'une économie territoriale ambitieuse, participative et bien sur éco responsable.

 Guillaume ACCARION, Dirigeant d'Akajoule :

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur l'éco innovation factory, rendez-vous sur les sites :

Remise des diplômes Éco Innovation Factory :

Les 6 lauréats, ainsi que les partenaires de la soirée, l’ADEME, EDF, Keran, GO Capital et la Banque Populaire, lors de la remise des diplômes.

Le jury était composé de : Pierre KERDONCUFF, ADEME Nantes – Charles BONNEL, Banque Populaire Atlantique – Mickaël THOMAS, CCI Pays de Loire – Maureen LE BAUD, DEMETER Partners – Henri-Bruno CALMELS, EDF – Jérôme GUERET, GO Capital – Matthieu NEDONCHELLE, Groupe KERAN – Florence LE GOFF, Nantes Métropole.

Retrouvez également ici toutes les photos de cette soirée de clôture.

 

ingenieur thermicien

Dans la presse… le métier d’Ingénieur Thermicien chez Akajoule

... ou comment mettre en place un cercle vertueux d'économies d'énergie et financières.

La revue bimestrielle Bâti-Isolation vient de dédier une page complète à l'un des métiers de l'équipe d'ingénierie Akajoule : l'Ingénieur thermicien.

De la démarche énergétique menée par les collectivités, aux bouquets de travaux préconisés, en passant par les différentes phases d'un audit énergétique... Identifier, préconiser et suivre la mise en oeuvre des solutions proposées, toutes les étapes de la mission d'un des ingénieurs thermiciens Akajoule, Guillaume FETTET, expliquées en détail dans cet article :

ingénieur thermicien chez Akajoule

Les autres métiers d'Akajoule

Référent Énergie & Industries, Ingénieur R&D en environnement, Auditeur Énergie ou encore Consultant carburants alternatifs... Vous souhaitez découvrir les autres pôles d'expertise du bureau d'études Akajoule ?

Découvrez  sur cette page l'ensemble des compétences de l'équipe Akajoule.

Dispositif régional PEPS (partie 2) : AKAJOULE s’implique dans la démarche collective Impul’Cion

Dans le cadre de la TRIA (Troisième Révolution Industrielle et Agricole), le réseau des Chambres consulaires en Pays de la Loire lance le dispositif régional PEPS ou Parcours des entreprises à énergies positives (voir article sur le PEPS). AKAJOULE  a été sélectionné par la Plateforme Régionale d’Innovation ORACE pour y participer. AKAJOULE s'investit dans l'étape 2 de cette démarche collective via une solution"clé en main" : l'opération Impul'Cion.logo-impulcion-q-369x134

L'opération Impul'Cion

Avant le dispositif régional PEPS, AKAJOULE a déjà participé activement aux groupes de travail sur les « activités économiques » de la Stratégie Régionale de Transition Energétique (SRTE). Cela s'est passé en 2014, avec la CCI Pays de la Loire, en s’inscrivant notamment dans 2 fiches projets:

  • Démarche Plan Climat en Zone d’Activités Economiques avec Eicosystème
  • Projets EnR Citoyens avec Atlansun

Dans le cadre du dispositif régional PEPS, AKAJOULE propose d’accompagner les entreprises dans le cadre de la 3ème étape (en bleu turquoise sur ce schéma) : « ACTIV’ÉNEGIE » (voir article PEPS).

parcours

La Plateforme Régionale d’Innovation ORACE 

La Plateforme Régionale d’Innovation ORACE propose une démarche « clé en main » à ses adhérents. Celle-ci allie une démarche individuelle à la force du collectif : l’opération Impul’Cion. Cette opération s’étale sur deux ans et se concrétise ainsi :
– un volet individuel, comportant un diagnostic énergétique et un coaching réalisé par un bureau d’études (Akajoule est éligible),

– un volet collectif avec une dizaine de rencontres collectives : des ateliers techniques, organisationnels, des visites d’entreprises, du partage d’expériences…

– la mise à disposition d’une boite à outils complète. Cela dans le but de réaliser des actions d’économie d’énergie sur le terrain : matériels de mesure, fiches pratiques, kits de sensibilisation des salariés, valorisation des CEE,  …

Contenu de cet accompagnement, organisé par groupe de 6 entreprises :

  • les étapes de l'ISO 50001,
  • suivi avec des conseils personnalisés,
  • formations,
  • ateliers collectifs (air comprimé, chauffage, éclairage, sous comptage, énergies renouvelables, TIC, etc.),
  • bilan de fin de parcours.

 

La communication auprès des entreprises a été lancée notamment par la web conférence de présentation de l’opération ImpulCion le  27 septembre dernier.

Le projet ImpulCion sera lancé début 2017, avec pour but d’accompagner 10 entreprises ligériennes à mettre en place une démarche structurée d’économie d’énergie. Objectif commun: réaliser 15% d’économie d’énergie en 2 ans !

Vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif régional PEPS et sur cette démarche ? Prenez contact avec AKAJOULE !

en route vers la troisième révolution industrielle

AKAJOULE et le dispositif régional PEPS (partie 1) : une nouvelle impulsion pour la maîtrise de l’énergie !

Dans le cadre de la TRIA (Troisième Révolution Industrielle et Agricole), un dispositif unique en France a été lancé. Le réseau des Chambres consulaires en Pays de la Loire (Chambres de commerce et d’industrie, de métiers et de l’artisanat, d’agriculture) créé le PEPS ou Parcours des entreprises à énergies positives. AKAJOULE s’inscrit dans cette démarche en proposant son expertise aux entreprises ligériennes.tria

Le PEPS : un dispositif régional, ouvert et accessible à tous

Parmi les objectifs visés :

– Passer de l’énergie consommée à l’énergie utile,
– Mieux tirer profit des énergies renouvelables,
– Faire de l’énergie un véritable projet d’entreprise et très concrètement diminuer sa consommation énergétique de 5 à 30 % !

Ce dispositif a été pensé pour accompagner toutes les entreprises (et collectivités) des Pays de la Loire, avec l’ambition d’entraîner le plus possible d’acteurs dans la réduction des consommations énergétiques. Pour cela, le PEPS s’appuie aussi sur des réseaux de partenaires et sur le soutien financier de la Région Pays de la Loire et de l’ADEME, avec le concours d’ORACE (plateforme régionale d’innovation dédiée à l’énergie). En Pays de la Loire, la consommation d’énergie, tous acteurs confondus, représente 65% des émissions du gaz à effet de serre (GES) !

C’est donc un enjeu collectif que les entreprises des Pays de la Loire sont invitées à prendre en compte dans leur stratégie. Avec des améliorations de rentabilité économique à court terme !

parcours

Différentes étapes, pour mieux s’adapter à toutes les entreprises

Avec un parcours en quatre étapes, toutes les entreprises (agricoles, industrielles, artisanales, tertiaires, etc.) peuvent réduire leur consommation énergétique de 5 à 30 %.

etapes3

Étape 1 –  A partir d’un « Flash’diag énergie« , l’entreprise est orientée vers l’étape qui correspond a priori à sa maturité vis-à-vis de la maîtrise de l’énergie. Novice, engagée ou expérimentée, elle est ensuite contactée par un conseiller CCI. Un Flash’diag énergie est un bilan à réaliser gratuitement en ligne sur le site de la CCI.

Si l’entreprise est déclarée « novice », elle est dirigée vers la première marche de progrès : le « Pack’énergie ». C’est l’étape 2, réalisé par des conseillers consulaires et sur une durée d’un an. Ce pack contient la formation d’un référent énergie et le suivi trimestriel des consommations d’énergie.

« Activ’énergie », l’étape 3 – L’entreprise peut aller plus loin avec un objectif de réduction de 15 % en trois ans ou moins. Cette étape collective s’appuie sur des partenaires techniques (un bureau d’études comme Akajoule). L’objectif est d’approfondir la démarche de performance énergétique de l’entreprise (plus d’info plus bas).  C’est dans ce cadre qu’AKAJOULE proposera son expertise en matière de maîtrise de l’énergie (voir article sur ImpulCion).

L’ultime étape, « Haute performance énergie », est proposée aux entreprises « expérimentées », avec pour objectif une baisse de 20 à 30 % de leurs consommations. À ce stade, l’énergie est intégrée à la stratégie globale de l’entreprise.

Quelle que soit l’étape suivie, l’enjeu est de produire mieux à moindre coût : une vraie question de compétitivité pour toutes les entreprises.

Les partenaires de ce dispositif :

chambre-dagriculture  cci chambre-des-meriers-et-de-lartisanat orace

region-pays-de-la-loireademeterritoires-dinnovation-pays-loire

 

AKAJOULE est pleinement convaincue de l’utilité de ces actions collectives et de l’importance de s’adresser à tous les types d’entreprises, qu’elles soient expérimentées ou novices en matière de maîtrise de l’énergie.

L’ADEME soutient AKAJOULE dans la concrétisation de son projet OPTIMISME

Dans le cadre de ses activités innovantes et fidèle à sa dynamique de Recherche et Développement, AKAJOULE lance le projet OPTIMISME. L’ADEME vient en effet d’annoncer son soutien financier afin de concrétiser ce projet ambitieux.

OPTIMISME, un outil concret de planification de la transition énergétique

Le projet OPTIMISME se définit ainsi : Outils de Planification Territoriale pour la Mise en œuvre de Synergies de Mutualisation Energétique. Il vise donc à créer un outil d’optimisation et de planification de la transition énergétique. L'un des objectifs est de développer les territoires à énergie positive.

OPTIMISME s'inscrit dans un fort contexte de transition énergétique. Il veut ainsi faciliter la mise en œuvre territoriale de synergies de mutualisation énergétique. Réseau de chaleur, unité collective d’énergies renouvelables, ... s’insèrent profitablement dans des logiques plus larges d’économie circulaire.

Les principaux enjeux du projet sont les suivants :

  • Caractériser finement les synergies possibles (ex : localisation des chaufferies raccordables à un réseau de chaleur),
  • Faire échanger les différents acteurs (industriels, communes, toutes les organisations décisionnaires et / ou impactées par ces améliorations) en étant cohérent avec les aménagements du territoire : assurer la gouvernance des projets,
  • Garantir la pertinence des actions d’un point de vue environnemental : quantification des objectifs, mesure des résultats et identification des leviers d’amélioration.

Pour cela, les verrous que le projet OPTIMISME propose de lever relèvent de :

  • L’harmonisation des projets avec les documents d’urbanismes,
  • L’amélioration des méthodes existantes d’évaluation environnementale,
  • La création d’une plateforme opérationnelle collaborative de mutualisation des données énergétiques d’un territoire.

Un territoire d’expérimentation idéal

Sur la Zone Industrialo-Portuaire (ZIP) de Saint Nazaire / Montoir / Donges, des démarches d’Ecologie Industrielle et Territoriales (EIT) sont déjà en cours. Elles sont portées et financées par la CARENE-Saint Nazaire Agglomération et le Grand Port Maritime de Nantes Saint Nazaire. Les ports sont des zones propices car ce sont des « espaces homogènes où se côtoient de multiples activités de transformations génératrices de multiples déchets et services susceptibles de trouver une voie de valorisation » (Mat N., Cerceau J., Junqua G., Duret B., Margaine F., Bahers J-B, Julien Saint Amand, F., 2012, DEPART, De la gestion des déchets à l’économie circulaire, étude de l’émergence de nouvelles dynamiques partenariales : Cas pratiques et perspectives dans les territoires portuaires. Rapport final, Paris, ADEME).

Sur cette ZIP, on constate également des projets énergie qui ont des impacts au delà de leur simple activité :

  • Secteurs des déchets, des transports…
  • Franges urbaines et agricoles du territoire,
  • Compétences de la collectivité, des aménageurs.

Enfin, OPTIMISME va se dérouler en même temps que la révision du PLUI (Plan Local d'Urbanisme) de l'agglomération de Saint Nazaire. C'est ainsi l’occasion idéale de faire interagir les problématiques environnementales avec les problématiques d’aménagement du territoire.

Le Port de Saint Nazaire et le territoire de la CARENE sont donc des terrains d'application idéal pour ce projet. Dans le cadre de la démarche d'écologie industrielle et territoriale en cours, AKAJOULE imagine un Port du Futur ancré sur son territoire. Sur cette zone, les impacts écologiques seront largement réduits grâce à la mutualisation  et aux synergies entre entreprises (écologie industrielle).

Quelques exemples concrets de réalisations possibles

Sur la ZIP ou sur un autre territoire, voici quelques exemples de concrétisation possibles de ce projet :

  • Mise en place de réseaux de chaleur : la chaleur perdue d’un procédé industriel peut chauffer les ateliers d’une autre entreprise voisine.
  • Production d’énergie renouvelable par la valorisation des déchets : sur la ZIP, des résidus de matière organique pourraient trouver une seconde utilisation dans une usine de méthanisation. Ils produiraient alors du biogaz, injecté dans le réseau de gaz naturel, qui chaufferaient peut-être l’eau de la douche ?
  • Mutualisation des transports : sur un territoire regroupant des usines ou entreprises produisant des déchets en quantité, mise en place d’un réseau de collecte mutualisée des déchets.

OPTIMISME : un projet soutenu par les pôles de compétitivité du territoire  

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique a labellisé le projet le 17 juin dernier dans le cadre du domaine d’action stratégique « Port du futur ». Ce domaine d'action stratégique regroupe les thématiques Ports, infrastructures et transports maritimes.
Le Pôle de compétitivité EMC2 (innovation dans les technologies de production) avait officiellement labellisé le projet de 2 février 2016.

Les partenaires du projet :

AKAJOULE a déjà initié le travail en interne depuis plus de 6 mois. Suite à sa reconnaissance officielle par l’ADEME, le lancement officiel du projet aura lieu à la rentrée 2016 avec plusieurs partenaires :
Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire et la CARENE Saint Nazaire Agglo. :  partenaires institutionnels, garants de la mise en œuvre de l’outil sur le territoire
Ecole des Métiers de l'Environnement : partenaire académique, participation de 2 chercheurs spécialistes en évaluation environnementale
ADDRN : Agence d’urbanisme de la région nazairienne, apporte son expertise sur les aspects d’intégration urbaine
EICOsystème : Agnès DELAMARE, bureau d’études spécialiste en écologie industrielle, référente dans l’animation des projets auprès des différents acteurs

Ce type de projet permet ainsi d’augmenter l’attractivité et la résilience d’un territoire (capacité à retrouver son fonctionnement initial après une perturbation). Autant de leviers pour pérenniser l’activité économique des entreprises et développer durablement la compétitivité d’une zone territoriale.

En savoir plus sur l'étude d'écologie industrielle sur le Port de Saint-Nazaire sur le site d'AKAJOULE.

eco conduite chez AKAJOULE

L’équipe AKAJOULE en stage d’éco-conduite

Photo : Une partie de l'équipe AKAJOULE avec le formateur (en chemise bleue), Yoann LELIEVRE, lors du stage d'éco-conduite.

Diminuer son bilan carbone, optimiser la sécurité des conducteurs, baisser les frais de carburant et le prix de son assurance auto en même temps. C’est possible en réalisant un stage d’éco-conduite.

  « Faisons vite, ça chauffe », comme le dit le slogan. La France s’est fixée comme objectif de réduire de 20 % d’ici à 2020 ses émissions de gaz à effet de serre. Afin de s’investir concrètement dans cette démarche, les collaborateurs d’AKAJOULE ont bénéficié d’une formation complète à l’éco-conduite. Cette formation est dispensée par l’organisme de formation NÉMA PRÉVENTION.

Faire un stage d'éco-conduite ou conduite économique, quel objectif ?

La conduite économique est un style de conduite, une manière intelligente de conduire. Le principal objectif est de réduire la consommation de carburant sans augmenter ses temps de trajets. Cette réduction de consommation de carburant implique une réduction de l'émission de gaz à effet de serre et des économies non négligeables.
Une manière de limiter sensiblement la pollution de nos déplacements automobiles... en préservant aussi votre porte monnaie !

L’éco-conduite chez AKAJOULE

L’éco-conduite est donc en totale adéquation avec le cœur de métier d’AKAJOULE. C'est aussi en rapport direct avec l’activité des collaborateurs (nombreux déplacements locaux et nationaux). Les collaborateurs d’AKAJOULE ont bénéficié des compétences d’un formateur spécialisé en prévention des risques en conduite : Yoann LELIEVRE. Ce formateur justifie d'une expérience dans le domaine enseigné : formateur poids lourds de la SNAT.
Le stage d'éco-conduite, mis en place sur 2 demi-journées, proposait des informations théoriques et une mise en application pratique. Le véhicule utilisé était équipé d’un ordinateur de bord indiquant la consommation moyenne et en temps réel.
Les bénéfices de cette formation sont utilisés autant pour des déplacements professionnels qu’à titre privé.

Les avantages de l’éco-conduite :

La sécurité routière est l'un des enjeux fondamentaux de nos sociétés modernes. En effet, la route tue chaque année en France plus de 3 000 personnes. En choisissant l'éco-conduite, vous pouvez prendre vos responsabilités en termes de respect des autres : vous anticipez plus,  vous observez plus.

Réduction significative des cotisations d’assurance auto d’AKAJOULE

Suite à la formation, AKAJOULE a obtenu de sa compagnie d’assurance MMA – BROUILLON & LASSALLE une réduction supplémentaire sur le contrat flotte de 10%, soit plus de 300€.

Réduction des frais de carburant

Une conduite intelligente, douce et sécurisée à un régime adapté vous permettra d'économiser 5 à 15% de carburant en moyenne. Concrètement, quels sont les gains ?
Petit calcul : si votre plein vous coûte 50 euros, vous gagnez jusqu'à 7 euros par plein ! Si vous faites 3 pleins par mois, vous gagnez 21 euros par mois, soit 252 euros par an.

Réduction des coûts d'entretien du véhicule

Les organes du véhicule tels que systèmes de freinage, embrayage, transmission, suspensions et pneumatiques sont moins sollicités et par conséquent subissent moins d'usure.

Amélioration du confort

Le confort est amélioré à la fois pour le conducteur et pour les passagers grâce à la pratique d'une conduite sans à coups et favorisant l’anticipation.

Pour aller plus loin… Quelques conseils simples, à portée de tous

Une formation théorique et pratique avec un formateur compétent permet bien sur d’optimiser les gains d’une éco-conduite. Mais quelques conseils simples peuvent être facilement mis en pratique :

Rouler au  couple maximal

Pour consommer le moins de carburant possible, il faut systématiquement rouler avec le rapport adapté. Le moteur doit donc tourner dans sa plage de fonctionnement optimale : le couple maximal. Le couple maximal, c'est le régime où l'accélération est la plus forte.  Ce couple maximal se situe à environ 2000 tours/minute pour un diesel et 3000 et  tours/minute pour un moteur essence.

Vérifier la pression des pneus

50% des voitures de particuliers roulent avec des pneus sous-gonflés, et consomment ainsi par conséquent 10 à 15% de carburant innutilement.

Dépassements de vitesse

En roulant à 100km/h au lieu de 90km/h, vous consommez, selon votre véhicule, de 10 à 15% de carburant en plus.

Éviter les petits trajets

Selon l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), une voiture consomme environ 10 à 15 fois plus de carburant lors du premier kilomètre qu'à chaud. Les petits trajets ne favorisent donc pas non plus la longévité des moteurs

Et bien sur aussi : un bon entretien de son véhicule, une vitesse constante, un véhicule trop lourd.

Plus d’info sur l’organisme choisi par AKAJOULE :
NEMA FORMATION – Z.I. De Brais – 9, rue Jacques Daguerre / 44600 SAINT NAZAIRE
Tél. : 02.40.91.77.92 – Fax. : 02.40.91.78.06 – Email : nema.formation@gmail.com

Témoignage Johan DAGUISÉ, Auditeur Énergie chez AKAJOULE
Akajoule-Equipe-Johan Daguisé

« Parce que je suis plutôt un conducteur soucieux de mes consommations de carburant, je souhaitais réaliser ce stage d’éco-conduite pour découvrir, améliorer ou modifier mes habitudes.
Ce qui m’a plus dans cette formation, c’est de pouvoir travailler autant sur le théorique que sur le pratique.
Yoann LELIEVRE a pu évaluer ma conduite sur un premier trajet, puis donner l’ensemble des bonnes pratiques en salle, avant de mettre en application ses conseils sur le même trajet. Et les résultats sont aux rendez-vous, presque -0,5 litre aux cent kilomètres de moyenne.
Grâce aux applications sur smartphone, l’éco-conduite devient un jeu interactif qui ne manque pas de piment lors des trajets en famille. L’objectif est bien évidement de réaliser le meilleur score équivalent à la consommation la plus faible mais aussi de pouvoir partager mes acquis à mes proches !
Pour ma part, anticiper et connaître son véhicule restent les deux éléments prépondérant pour garantir une conduite éco-responsable. »

eco conduite 2
Une partie de l'équipe AKAJOULE devant le siège de NÉMA FORMATION, avec le formateur Yoann LELIEVRE (à gauche sur la photo), lors du stage d'éco-conduite.

poules NEMA

La Mairie de BESNÉ a divisé par deux la consommation de fioul de son groupe scolaire

Source de la photo aérienne :  © Mairie de St-Nazaire MACEL Dominique (Photographe)

Suite aux travaux réalisés sur les bâtiments de l’école maternelle de BESNÉ et avec l’accompagnement d’AKAJOULE, des économies d’énergies conséquentes ont été réalisées sur les dépenses de chauffage. En effet, la consommation de fioul du groupe scolaire a été divisée par deux :

graph

*Corrigé des variations climatiques
**Travaux réalisés :
- abaissement et isolation des plafonds,
- changement des vitrages, des luminaires et de la VMC.

Les préconisations de l’audit : une aide concrète aux prises de décision

Ces travaux ont été décidés suite aux préconisations d’un audit énergétique réalisé par AKAJOULE en mars 2015, portant sur le groupe scolaire Marcel PAGNOL (école maternelle et primaire, restaurant scolaire). L’audit se déclinait en plusieurs étapes :

  • Analyse préalable : présentation de la situation énergétique du site, description de l’enveloppe thermique des bâtiments et descriptions des équipements techniques consommateurs d’énergie,
  • Établissement d’un tableau de bord classant les postes très consommateurs (chauffage, éclairage, eau chaude, …),
  • Préconisation :
    • de solutions pour les postes les plus consommateurs,
    • d’actions simples peu couteuses,
  • Établissement de scénarios pour prendre en compte l’interaction entre les solutions,
  • Accompagnement de la Mairie par AKAJOULE pour déterminer les actions à réaliser.

Un audit similaire a été réalisé pour le gymnase de la commune.

Les prochaines étapes du projet

Pour faire suite à ces résultats encourageants et conformément aux préconisations de l’audit, AKAJOULE continue d’accompagner la Mairie pour d’autres projets de rénovation  de ses bâtiments :

  •  Été 2016 : Ecole primaire :
    → isolation des plafonds,
    → changement des vitrages, des luminaires et de la VMC.
  • 2016 à 2017 : Rénovation complète du gymnase :
    →  isolation,
    → changement des luminaires,
    → réaménagement de l’espace,
    → mise en place de panneaux photovoltaïques

La Mairie a validé le planning prévisionnel : appel d’offre en mai 2016, début des travaux en juillet 2016, fin des travaux septembre 2017.
En plus de diminuer les dépenses énergétiques, ces travaux ont permis accroître de manière significative le confort des occupants.

La Région et l’ADEME facilitent les démarches d’économies d’énergies des Communes

Pays-de-la-LoireDans le cadre de sa politique en faveur de la maîtrise de l’énergie, la Région Pays de la Loire soutient les travaux d’amélioration de la performance énergétique globale des bâtiments publics des collectivités territoriales. Toute collectivité territoriale ayant réalisé un audit thermique et énergétique et souhaitant réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique globale d’un bâtiment public existant, peut bénéficier d’une aide de la Région. Retrouvez plus d’infos sur les bénéficiaires et les conditions d’attribution, le formulaire de demande d’aides et la constitution des dossiers sur le site de la Région.

Logo_ADEMEL’ADEME propose aussi des aides à la réalisation des audits énergétiques : dans le cadre de la convention Etat/ADEME/Région, des aides financières sont prévues pour les études d'aide à la décision. Plus d’infos et dossiers de demande de subvention sur le site de l’ADEME.

La commune de BESNÉ a ainsi bénéficié d’une prise en charge par l’ADEME de 50% du coût des deux audits et de 100 000 € pour les travaux de rénovation du gymnase. 

 

Témoignage

caret-down caret-up caret-left caret-right
Georges RIVRON, Conseiller Municipal Sub-Délégué à la Maintenance et à l’entretien des bâtiments de la Mairie de BESNÉ

Les enseignants sont déjà satisfaits du confort apporté par la première phase des travaux réalisés suite à l’audit d’AKAJOULE. La rénovation totale de la chaufferie (régulation avec contrôle à distance du fonctionnement du chauffage et des températures dans le primaire et la maternelle), l’abaissement et l’isolation des plafonds ainsi que le remplacement des ouvrants ont permis de stopper les sensations de froid. Le changement des luminaires, en plus d’entrainer une diminution des consommations électriques, a obtenu la satisfaction des enseignants par un meilleur confort visuel. En bénéficiant de l’expertise d’AKAJOULE, nous constatons rapidement et concrètement les résultats de cette démarche vertueuse de maîtrise de l’énergie.

Participation d’AKAJOULE au projet BIOMASSE 2016 des MINES ParisTech

Guillaume ACCARION, Président d’AKAJOULE, intervient depuis 2008 auprès des étudiants des 3 Mastères  Spécialisés en Environnement de l’ISIGE – MINES  ParisTech. Dans le cadre du projet BIOMASSE  2016 du MS IGE (Ingénierie et Gestion de l’Environnement), MINES ParisTech  a sollicité l’expertise d’AKAJOULE pour accompagner les étudiants à répondre à un appel d’offre avec les mêmes exigences qu’une équipe professionnelle.

L’ISIGE – MINES ParisTech est le centre de formation en Environnement et Développement Durable de l’École des Mines de Paris. Le centre propose des Mastères spécialisés (niveau Bac+ 6) à des étudiants souhaitant acquérir les connaissances et compétences recherchées par les entreprises sur ces thématiques.

L’expertise d’AKAJOULE a été sollicitée dans le cadre d’un module d’enseignement portant sur l’énergie. Les étudiants devaient répondre à un appel d’offre de manière pragmatique et avec un niveau d’exigence professionnel.
Pendant 15 jours, ils ont travaillé en groupe sur plusieurs études de cas, répondant à des problématiques actuelles d'organismes ou de collectivités territoriales en matière de transition énergétique.

Un exemple d’appel à projet ?  La conception de solutions complètes (technique, financière, environnementale, …) pour un projet de méthanisation, une chaufferie bois énergie, ou encore un réseau de chaleur,  pour le compte d’une Communauté de Communes.

En amont de ce travail, les étudiants ont bénéficié d’une formation spécifique sur la thématique BIOMASSE,  ainsi que de plusieurs visites de sites, comme le site de méthanisation LÉTANG BIOGAZ ou la rénovation exemplaire du quartier de la Faisanderie à Fontainebleau,  en présence des principales parties prenantes (exploitants, architectes, investisseurs).

Enfin, les groupes ont présenté leurs propositions devant un public constitué (selon les projets) :

  • de citoyens et commanditaires (parties prenantes locales représentées par les étudiants),
  • d’un jury d’experts (équipe pédagogique MINES ParisTech, Sébastien PRIOUX de la société UPSOLAR, Guillaume ACCARION).

La diversité des projets présentés, l’investissement des étudiants dans leurs recherches et la richesse des échanges ont fait de ce projet une réussite, tant pour les étudiants que pour les intervenants.

--------------------------

TEMOIGNAGE DE VALERIE LENGLART, Enseignant chercheur à MINES ParisTech, Responsable du Mastère Spécialisé® IGE :

VL

« L'ISIGE collabore avec AKAJOULE  et Guillaume ACCARION depuis quelques années dans le cadre de ses Mastères Spécialisés, le MS international EnvIM et le MS francophone IGE (pour la 1ere fois cette année): des modules d'enseignement sont prévus dans les programmes des mastères autour de l'énergie (ressources énergétiques, énergies renouvelables, management de l'énergie) et l'objectif de la collaboration avec AKAJOULE est de faire travailler les étudiants sur le développement de projets Biomasse .

L'intérêt pour le mastère IGE est de mettre les étudiants en situation réelle d'analyse et d'étude de cas concrets, avec un encadrement par un professionnel expert, en l'occurrence, Guillaume ACCARION.

La mise en situation permet aux étudiants d'être confrontés aux problématiques de gestion de projet, de présentation et argumentation de solutions, et plus spécifiquement au cadre et aux difficultés du développement de projets Biomasse

L'encadrement et l'évaluation de leurs projets par un expert du domaine permettent aux étudiants de mieux comprendre les attentes et contraintes du milieu professionnel.

Le choix de projets BIOMASSE est en outre d'un intérêt particulier : ces projets sont d'une certaine complexité, en lien avec le développement territorial et doivent intégrer la prise en compte de parties prenantes multiples. »--------------------------

Le site de méthanisation LÉTANG BIOGAZ

Visite des étudiants sur le site, accompagnés par le propriétaire François-Xavier LÉTANG

Les étudiants en condition d'audition réelle2

Photo 1 : Le site de méthanisation LÉTANG BIOGAZ.
Photo 2 : Visite des étudiants sur le site, accompagnés par le propriétaire François-Xavier LÉTANG.
Photo 3 : Les étudiants en condition d'audition réelle.

Akajoule rejoint les Pôles de Compétitivité Pôle Mer Bretagne Atlantique et EMC2

Dans le cadre de ses activités innovantes et fidèle à sa dynamique de Recherche et Développement, Akajoule intègre les Pôles de Compétitivité Pôle Mer Bretagne Atlantique et EMC2. Akajoule vise ainsi à développer son projet OPTIMISME.

Pôle Mer Bretagne Atlantique, de nombreux atouts environnementaux et économiques tournés vers le maritime.

Depuis novembre 2015, Akajoule a rejoint le réseau Pôle Mer Bretagne Atlantique. Celui-ci regroupe plus de 300 adhérents dont la moitié de PME, une Equipe d’Ingénierie et d’Animation issue d’adhérents académiques et industriels. Mais aussi un Comité de Pilotage et de Coordination Interrégionale entre les Pôles Mer Bretagne Atlantique et Méditerranée. Les pôles de compétitivité ont été créés en 2005 pour apporter des réponses nouvelles face à la concurrence mondiale de plus en plus pressante. Ils ont pour vocation première de proposer une nouvelle politique industrielle. Ils visent aussi à dynamiser la capacité d’innovation des entreprises et donc à développer la croissance et l’emploi sur des marchés porteurs.

EMC2, pôle de compétitivité pour l’innovation dans les techniques de production.

EMC2, pôle de compétitivité labellisé par l’Etat en 2005, prend ses racines dans une culture historique de la transformation et de la mise en œuvre des matériaux en Pays de la Loire. L’activité quotidienne et opérationnelle d’EMC2 repose sur une équipe de permanents composée de 10 personnes et appuyée par des ressources mises à disposition par des partenaires et des entreprises adhérentes. Ses missions convergent aujourd’hui vers un objectif majeur : la compétitivité industrielle française.

Demande de labellisation du projet collaboratif OPTIMISME

Afin de s’inscrire concrètement dans ces pôles de compétitivité et de mettre en avant ses projets, Akajoule a déposé une demande de labellisation de son projet collaboratif OPTIMISME . OPTIMISME est définit ainsi : Outils de Planification Territoriale pour la Mise en oeuvre de Synergies de Mutualisation Energétique. Ce projet vise à créer un outil de planification de la transition énergétique pour développer les territoires à énergie positive. Sa première mise en place trouverait le Port de Saint Nazaire et le territoire de la CARENE comme terrain d’application.

L’activité d’Akajoule s’inscrit en particulier dans le volet « Ports, infrastructures et transports maritimes » du Pôle Mer Bretagne Atlantique. Par la création et mise en oeuvre du projet OPTIMISME, Akajoule imagine un Port du Futur ancré sur son territoire dont les impacts écologiques seront largement réduits grâce à la mutualisation  et aux synergies entre entreprises (écologie industrielle).

Akajoule et EMC2 se rapprochent à travers la création de l’Usine du Futur : digitale, autonome en énergie et intégrée dans les flux de territoires.
OPTIMISME s’inscrit pleinement dans cette démarche puisqu’il s’agit de créer une plateforme d’identification des synergies énergétiques sur un territoire. Cette démarche est donc applicable à terme sur des secteurs disposant de problématiques différentes. La participation d’Akajoule à ces deux pôles de compétitivité Pôle Mer Bretagne Atlantique et EMC2 est donc pleinement justifiée et cohérente.

Le 4 décembre 2015, OPTIMISME a été retenu par l’ADEME (pré-projet retenu).

Le 2 février 2016, le pôle de compétitivité EMC2 vient de labelliser officiellement le projet.

Premières étapes validées pour obtenir à terme un soutien financier à la concrétisation de ce projet ambitieux !

Akajoule sur le site EMC2

En savoir plus sur l’étude d’écologie industrielle sur le Port de Saint-Nazaire sur le site d’Akajoule.