La Région Pays de la Loire se dote d’une feuille de route pour réussir sa transition énergétique

Cette « feuille de route » appelée Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie (SRCAE) est issue d’un processus participatif associant les services de l’État et de la Région ainsi que de nombreux acteurs institutionnels, professionnels ou associatifs. Ces travaux ont en outre bénéficié des réflexions issues des États Régionaux de l’Énergie, qui se sont déroulés d’octobre 2012 à mai 2013.

Le scénario proposé suggère des objectifs chiffrés ambitieux visant une accentuation de l’effort en matière de sobriété et d’efficacité énergétiques et une valorisation du potentiel régional des énergies renouvelables dans des conditions acceptables sur les plans économique, environnemental et social. Ce scénario, qui traduit un engagement volontariste de la transition énergétique dans les Pays de la Loire, prévoit en particulier pour 2020 :

[checklist]

  • une baisse de 23% de la consommation régionale d’énergie par rapport à la consommation tendancielle (consommation qui serait atteinte en l’absence de mesures particulières) ;
  • une stabilisation des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) à leur niveau de 1990, ce qui, compte tenu de la progression démographique, représente une baisse de 23% des émissions par habitant par rapport à 1990 ;
  • un développement de la production d’énergies renouvelables conduisant à porter à 21% la part de ces dernières dans la consommation énergétique régionale.

[/checklist]

Le schéma propose 29 orientations visant à mettre en œuvre la stratégie retenue.

Côté maîtrise des consommations énergétiques, l’effort le plus important est mis sur le secteur résidentiel avec pour objectif de rénover 1 logement privé sur 2.

Côté énergies renouvelables, le scénario prévoit une multiplication par plus de 8 des productions issues du biogaz, de l’éolien, des pompes à chaleur et du solaire!

Le SRCAE est actuellement en phase de consultation publique, vous trouverez les informations complémentaires sur les sites de la Région Pays de la Loire ou de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL).

Une synthèse 4 pages est également téléchargeable ici.

 

 

 

 

Des économies rentables à la charcuterie Piveteau

Akajoule a engagé en 2012 un partenariat avec la Charcuterie – Salaison Piveteau à Montbert (Loire Atlantique) pour réduire ses consommations énergétiques. La première étape, réalisée au printemps 2012 a permis, grâce au diagnostic énergétique, d’établir un plan constitué de 6 actions dans les domaines de la gestion du froid. Les travaux réalisés en octobre 2012 ont données droit à 2 000 € de certificat d’économie d’énergie.

usine1

D’autre part, l’optimisation des contrats de fourniture en énergie  a permis d’obtenir 20% de réduction sur la facture de gaz.

Indicateur-Piveteau

Dans le cadre de l‘accompagnement dans la durée de l’entreprise, Akajoule fourni les indicateurs de performance énergétique qui montrent d’ores et déjà la baisse des consommations énergétiques depuis la réalisation des travaux (-11% sur l’électricité qui représente 75% de la facture énergétique). 

Témoignage

caret-down caret-up caret-left caret-right
Didier Martineau, PDG de la Charcuterie Piveteau à Montbert (44)

Akajoule m’a contacté pour proposer un diagnostic énergétique, j’ai fixé un temps de retour maximum de 18 mois pour les investissements de réduction de nos consommations énergétiques. Nous avons pu choisir avec le bureau d’études les actions que nous souhaitions réaliser parmi un éventail exhaustif et très rapidement, les économies annoncées lors du diagnostic ont été au rendez-vous.

Intermarché St Nazaire

L’Intermarché de Saint Nazaire réduit ses consommations énergétiques

Akajoule a engagé en 2011 un partenariat avec l’Intermarché de Saint – Nazaire pour réduire ses consommations énergétiques. La première étape réalisée durant l’été 2011 a permis, grâce au diagnostic énergétique, de mettre en place un plan d’actions de maîtrise de l’énergie. Ce programme, constitué de 11 actions dans les domaines de la gestion du froid, de l’éclairage et du chauffage, peut permettre à terme de diminuer les consommations énergétiques jusqu’à 40%.

Le point de vente a déjà réalisé plusieurs des actions préconisées comme le relamping des vitrines frigorifiques qui a consisté à supprimer les 156 néons qui apportaient inutilement une source de chaleur dans les vitrines frigoriques, par 39 néons hautes performances situés dans les allées (voir images ci-dessous).

Relamping rayon frais

Dans le cadre de l‘accompagnement dans la durée de l’Intermarché, Akajoule fourni les indicateurs de performance énergétique qui montrent d’ores et déjà la baisse des consommations énergétiques depuis 2011.

  • L’indicateur gaz basé sur le chauffage a baissé de 16% depuis 2011
  • L’indicateur électricité basé sur le chiffre d’affaire a baissé de 14% depuis 2011

Indicateurs Intermarché St Nazaire

Témoignage

Hervé Martienne, Président du Conseil d’Administration

Suite au diagnostic énergétique réalisé en 2011 par Akajoule, nous avons mis en oeuvre plusieurs des actions qui ont été préconisées et pouvons 2 ans après mesurer les résultats obtenus.

Quelles économies d’énergie pour les communes de moins de 20 000 habitants?

Dans le cadre des missions de Conseil en Orientation Energétique effectuées depuis 2010, AKAJOULE a analysé les consommations d’énergie de l’ensemble des bâtiments communaux de 18 communes de Loire Atlantique représentant près de 70 000 habitants. Ce panel de 177 bâtiments d’une surface moyenne de 800 m2 représente une facture énergétique annuelle de près de 2 millions d’euros et l’émission de 4 130 tonnes de CO2.

Ce qu’il faut retenir concernant l’analyse des consommations d’énergie :

  • Les bâtiments administratifs sont les plus énergivores avec une moyenne de 300 kWhep.m2/an.
  • Les plus gros consommateurs sont les établissements d’enseignement ou d’accueil de la petite enfance avec 26% des consommations d’énergie primaire du panel. Ces bâtiments, d’une surface moyenne de 1 365 m2, présente un ratio énergétique de 195 kWhep.m2/an en moyenne.
  • Le prix du kWhutile varie fortement suivant la disponibilité du gaz naturel dans la commune. Il est de 84 €/MWh pour les villes en bénéficiant, contre 156 €/MWh pour les autres (voir figure ci-dessous). Ceci illustre la forte nécessité de trouver des solutions pour diminuer la facture énergétique des communes ne disposant pas de gaz naturel (rénovation thermique, bois énergie, etc…)

Prix énergie

Suite à l’analyse des consommations réalisée à partir des factures ainsi que la visite des bâtiments, AKAJOULE propose un plan d’actions de maîtrise de l’énergie visant l’efficacité énergétique et environnementale. Ces plans d’actions regroupent des actions à court terme (optimisation des contrats énergétiques, mise en place de systèmes de régulation des équipements consommateurs d’énergie, etc…) et à long terme (renforcement de l’isolation, mise en place d’énergies renouvelables).

Les plans d’actions ainsi proposés sur les 18 communes permettent globalement d’économiser :

  • 15% des consommations d’énergie primaire
  • 20% de la facture énergétique
  • 45% des émissions de gaz à effet de serre

Le temps de retour global est inférieur à 10 ans en tenant compte d’une augmentation annuelle de 8% des coûts d’approvisionnement en énergie fossile (tendance observée lors des 3 dernières années).

Ces plans d’actions permettent aux communes d’optimiser leur investissement en maîtrise de l’énergie afin limiter de façon efficace la hausse de leur facture énergétique et de diviser par 2 leurs émissions de CO2.

Echanger autour de l’énergie et du climat

Dans le cadre de son Plan Climat Energie Départemental, la Loire Atlantique a établit son diagnostic énergétique.

Le chiffre à retenir est la facture énergétique du 44 qui s’établit à 4,8 millions d’euros par jour!

D’autre part, le Conseil Général s’est fixé comme objectif de diviser par 3 les consommations d’énergie et par 4 les émissions de gaz à effet de serre du département entre 2010 et 2050.

Ses données sont présentés lors de débats citoyens organisés de mai à juin dans toute la Loire Atlantique.

[checklist]

  • Comment vivre la transition énergétique au quotidien ?
  • Qu’est-ce que la sobriété énergétique ?
  • Comment réduire les activités consommatrices d’énergie et émettrices de gaz à effet de serre ?

[/checklist]

Autant de questions qui seront  discutées lors de ces soirées, ouvertes à tous.

Plus d’informations sur les débats citoyens (dates et lieux), cliquez ici

Plus d’informations sur le « Plan Climat » du Département, cliquez ici

 

 

Akajoule au Record SNSM avec Audacity Saint Nazaire

Pour la deuxième année, Akajoule est présent sur le Record SNSM sous les couleurs d’Audacity Saint – Nazaire. Cette participation vise un double objectif:

[checklist]

  • Soutenir les Sauveteurs en Mer en versant collectivement 7 000 € de dons.
  • Concourir aux « trophées inter- entreprises » qui fédère entreprises grandes ou petites et institutions publiques.

[/checklist]

Véritable « course dans la course », le trophée inter-entreprises opposera les 4 CLASS 40 menés par les ambassadeurs Audacity Saint Nazaire et skippés par 4 marins professionnels:  Bruno Jourdren, Damien Seguin, Bruno Rzetelny et Aurélien Ducroz. Après une première journée d’entrainement qui a eu lieu à la Trinité début juin (voir photos ci-dessous), les équipages seront  au départ de la course  le dimanche 23 juin à 17h00.

Avec un plateau de premier choix (François Gabart, Thomas Coville, Bertrand Pacé, …) et de nombreuses animations autour du bassin de Saint Nazaire, le week end du vendredi 21 au dimanche 23 juin s’annonce comme une belle fête de la voile, venez nombreux!

Record SNSM 2013

 

Record SNSM 2013

Retour sur le Record SNSM 2013

De l’avis général, l’édition 2013 du Record SNSM restera exceptionnelle.

Depuis la jetée ou les vedettes accompagnatrices, le départ fut magnifique dans des conditions musclées (35 noeuds de vent, mer forte). La première nuit au près vers Quiberon fut éprouvante et la descente sous spi et soleil vers l’ile d’Yeu le lundi n’en fut que plus agréable.

Notre équipage, skippée par Bruno Jourdren se classe 4ième des Class 40 et 2ième du trophée inter-entreprises Audacity remportée par Airbus (Erick Duranel).

Un grand merci aux organisateurs et à Audacity et vivement l’année prochaine!

1-SNSM2013-Class40-portLes Class 40 dans le bassin de Saint Nazaire

   2-SasPassage du sas sous le soleil

4-SNSM2013-Equipage-Lord-JiminyLe Class 40 de Bruno Jourdren avec l’équipage Audacity (Aerolia, Akajoule, Seris Groupe et la Ville de Saint – Nazaire)

5-depart-multi-imocaPremier départ pour les multicoques et monocoque IMOCA

6-depart-akajouleSecond départ dans la brise pour les Class 40 avec le reste de la flotte

7-BBrecordremisedesprix-18Seconde marche du podium (à gauche) au trophée inter-entreprise Audacity

8-SNSM-Equipage+BrunoUn grand merci à Bruno Jourdren notre skipper!

Focus R&D: l’évaluation environnementale de la méthanisation territoriale

La méthanisation connaît depuis quelques années en France un développement croissant, porté par les politiques publiques. Les motifs de ce développement sont essentiellement d’ordre environnemental (réduction des gaz à effet de serre, production d’une énergie renouvelable …), c’est pourquoi il est nécessaire d’évaluer les performances environnementales globales d’un projet de méthanisation sur un territoire. A cette fin, l’outil d’Analyse du Cycle de Vie (ACV) fait consensus dans la communauté scientifique, mais la méthodologie se heurte à deux difficultés majeures lorsqu’elle s’applique à une filière de méthanisation : l’évaluation d’un procédé multifonctionnel et la prise en compte des spécificités territoriales.

AKAJOULE mène depuis 2011 un travail de recherche en partenariat avec l’unité de recherche GERE de l’IRSTEA de Rennes. Dans le cadre de sa thèse collaborative AKAJOULE – IRSTEA, Faustine Laurent a développé de nouvelles méthodologies d’évaluation environnementale des installations de méthanisation territoriale. L’objectif du travail a été de mettre en œuvre une approche systémique grâce aux Systèmes d’Information Géographique (SIG) qui permettent d’élaborer des scénarios de méthanisation adaptés aux besoins d’un territoire. La méthode développée s’appuie sur l’analyse comparative du contexte énergétique, des pratiques agricoles et de la gestion des déchets organiques sur deux territoires français contrastés : la CARENE (44) et le Pays du Coglais (35).

Les résultats ont été présentés en juin 2013 lors de 2 colloques.

Valeur Energie Pays de la Loire parle d’Akajoule

Distribué lors des salons Bois énergie et Biogaz Europe à Nantes, le magazine Valeur Energie Pays de la Loire a rédigé un article sur Akajoule, voici un extrait:

« Les collectivités locales et les entreprises du Grand Ouest se tournent progressivement vers les avantages de la biomasse et du biogaz. Menée de façon volontariste, une démarche de transition énergétique peut générer jusqu’à 40 % d’économies, au titre des consommations »

Cliquez ici pour lire l’intégralité de l’article.

 

 

Akajoule accompagne 5 entreprises nazairiennes

Akajoule accompagne 5 entreprises nazairiennes vers les économies d’énergie : FAMAT, ACMAT, ARIANE MARQUAGES, ESPACE et la SNAT. Ces entreprises, toutes situées dans le parc d’activités de Brais Pédras Ecotais à Saint Nazaire, se sont associées pour réaliser une opération collective de diagnostics énergétiques. Cette opération, soutenue par l’ADEME et la CARENE dans le cadre de son Plan Climat Energie Territorial (PCET), illustre la démarche environnementale de l’association des entreprises ABPE et de la SONADEV, manager de la zone.
Akajoule a été retenu fin 2012 pour réaliser les diagnostics puis accompagner la mise en oeuvre des plans d’actions de maîtrise de l’énergie.

 

Plus d’informations : www.abpe44.fr