Rénovation du centre ville de Saint Nazaire

Akajoule a participé de mars à mai 2014 au Groupe de Travail « Rénovation exemplaire et démonstrative d’un immeuble de la reconstruction à Saint Nazaire », animé par Novabuild.

De mars à mai 2014, les membres de Novabuild se sont exprimés sur la méthodologie, les compétences et expertises techniques susceptibles d’intéresser la démarche.

Il en résulte notamment:

[checklist]

  • La pertinence du pilotage du projet suivant un Processus de Conception Intégrée (PCI) avec la participation des bureaux d’études très tôt dans les études
  • L’approche en coût global comme critère décisionnel, notamment sur la performance énergétique qui dépassera les contraintes réglementaires
  • l’évaluation environnementale globale du projet grâce à la réalisation d’une Analyse de Cycle de Vie (ACV)

[/checklist]

L’objectif pour l’agglomération de Saint Nazaire est de réaliser une opération grandeur nature de réhabilitation de logements, destinée à servir d’exemple pour l’ensemble du patrimoine d’après guerre localisé dans le centre ville.

La prochaine étape à la rentrée de septembre 2014 est la sélection des bureaux d’études d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour un démarrage des travaux en mai 2015.

 

Cluster du BTP en Pays de la Loire et porté par plus de 200 adhérents, NOVABUILD se donne pour objectif de « rassembler et de renforcer économiquement les acteurs de la construction des Pays de la Loire pour leur permettre d’aborder ensemble et dans les meilleures conditions, la mutation vers l’écoconstruction. »

Plus d’informations sur le groupe de travail Novabuild: gt-renovation-centre-ville-saint-nazaire

 

 

 

Vay rénove ses logements et économise de l’argent

La Mairie de VAY (2 000 habitants) est engagée depuis 2012 dans une démarche de maîtrise des consommations énergétiques de ses bâtiments municipaux. Cette action est collective à l’échelle de la Communauté de Communes de la Région de Nozay (CCRN) et pilotée par le service Environnement de la CCRN.

logements Vay

La rénovation programmée de 3 logements locatifs en 2013 a été l’occasion d’inclure dans le programme des actions de maîtrise de l’énergie, communes avec le restaurant municipal situé à proximité immédiate :

[checklist]

  • Transformation de la chaufferie propane du restaurant en chaufferie bois énergie (granulés)
  •  Installation de radiateurs dans les logements, alimentés par la chaufferie bois, en remplacement des convecteurs électriques
  • Pose de chauffe-eau sanitaire thermodynamique, récupérant la chaleur de la ventilation des logements.

[/checklist]

 

Le surcoût de l’investissement, d’un montant de 27 400 €, a été en grande partie pris en charge par la Région et les Certificats d’économie d’énergie (CEE).

A l’échelle des 2 bâtiments :

[checklist]

  • Réduction de la facture énergétique de 47 % soit 2 300 € d’économies annuelles
  • 25% d’économies d’énergie. L’étiquette énergétique passe de D à C
  • 90% d’économies de CO2. L’étiquette climat passe de C à A

[/checklist]

 

akajoule_logo

 

Missions réalisées par Akajoule :

[checklist]

  • Conseil en Orientation Energétique de 2012 à 2013 pour la CCRN
  • Diagnostic énergétique des logements et du restaurant avant travaux en mai 2013
  • Maîtrise d’oeuvre de la chaufferie bois à l’automne 2013

[/checklist]

 

 

 

 

Akajoule: ingénierie qualifiée

Akajoule a obtenu 4 qualifications certifiées par l’organisme OPQIBI reconnaissant ses compétences et son professionnalisme dans les domaines suivant:

[checklist]

  • Audit énergétique des bâtiments (tertiaires et/ou habitations collectives),
  • Ingénierie des installations de production utilisant la biomasse en combustion,
  • Etudes de réseaux de transport de chaleur et de froid,
  • Etudes d’installations courantes de chauffage et de VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).

[/checklist]

OPQIBI-Akajoule

Voir le Certificat de Qualification n° 14 04 2690

L’éco-conditionnalité des aides de l’ADEME

Avec la signature de cette charte « RGE » pour les études le 4 novembre 2013 à BATIMAT, l’ADEME va engager les démarches pour la mise en place au 1er janvier 2015 du principe d’éco-conditionnalité de ses soutiens financiers pour l’aide à la décision préalable aux travaux des bâtiments et installations d’énergies renouvelables. Ces aides seront donc conditionnées à la réalisation des études (audits énergétiques, études thermiques, études de faisabilité ENR…) titulaires d’un signe de qualité RGE.
Plus d’informations

[checklist]

  • Aussi, l’obtention des qualifications OPQIBI, reconnues « RGE » va permettre aux clients d’Akajoule de continuer à bénéficier du soutien financier de l’ADEME pour la réalisation de leurs études.

[/checklist]

 

Issé démarre 2014 sous le signe de la maîtrise de l’énergie!

Issé, commune de 2 000 habitants située à 10 km au sud de Châteaubriant en Loire Atlantique, est engagée dans une démarche de maîtrise des consommations énergétiques de ses bâtiments.

AKAJOULE est intervenu à Issé en juillet 2011 dans le cadre d’une mission de Conseil en Orientation Energétique. Depuis 2 ans, le Maire, M. Boisseau, le Conseil Municipal et les agents de la commune mettent en oeuvre le plan d’actions qui leur a été proposé.

La comparaison entre les périodes 2008-2010 et 2011-2013 donne des résultats remarquables:

  • la facture énergétique a baissé de 20% grâce aux optimisations des contrats de fourniture d »électricité et de gaz,
  • la consommation énergétique a diminué de 15%,
  • les émissions de Gaz à Effet de Serre de 35%

 Maîtrise de la facture énergétique

ISSE-Prix-des-energies

On peut observer sur le graphique ci-dessus les gains réalisés sur le coût du propane et sur celui de l’électricité.

Maîtrise des consommations énergétiques 

ISSE-Consommations-Batiments

A périmètre constant, les consommations annuelles, corrigées des variations saisonnières, marquent une baisse globale de 35% entre l’hiver 2007-2008 et l’hiver 2012-2013! Les principales actions réalisées sont:

  • Optimisation des températures de chauffage et de l’éclairage,
  • Déconnections des ballons d’eau chaude inutiles,
  • Remplacement de fenêtres,
  • Entretien des toitures,

Pour l’avenir, M. Boisseau envisage d’utiliser le bois énergie en remplacement de combustibles fossiles pour continuer à diminuer la facture tout en baisant les émissions de gaz à effet de serre

Clap de fin sur la Croisière Bleue

Organisée par les associations d’ingénieurs de Centrale Paris, Nantes et Supélec, la Croisière Bleue a réalisé du 15 au 26 novembre le Tour du Grand Ouest en automobile électrique. De nombreuses visites et conférences autour de la transition énergétique et des énergies vertes ont ponctuées chaque étape de recharge du véhicule. Par exemple, une trentaine de personnes ont assistées le 18 novembre à une journée exceptionnelle consacrée à la visite des chantiers STX de Saint Nazaire suivie de l’Haliade 6 MW d’Alstom au Carnet.  Un grand merci aux villes étapes pour l’organisation des manifestations et aux pluggers pour leur plein d’énergie!

Vous trouverez l’ensemble des photos et articles de presse  sur la page consacrée à la Croisière Bleue en cliquant ici.

A la découverte des Energies Marines Renouvelables à Saint Nazaire

La Croisière Bleue fait escale à Saint Nazaire le 18 novembre!
Organisée par les associations d’ingénieurs de Centrale Paris, Nantes et Supélec, la Croisière Bleue est le Tour du Grand Ouest en automobile électrique, organisée du 15 au 26 novembre à la rencontre des Energies Vertes.
L’escale de Saint Nazaire propose le programme suivant:
– 9h-11h: rencontre et visite des chantiers STX France qui développent les structures immergées pour ancrer les éoliennes offshore
Intervenant: Fréderic Grizaud, directeur STX solutions + visite du site
Rendez-vous: STX Porte 17, avenue Bourdelle à St Nazaire (face docks) munis d’une carte d’identité 
– 11h-12h: présentation du rôle de la CARENE (Communauté d’agglomération de la région nazairienne et de l’estuaire) auprès des entreprises pour réduire leurs émission de CO2 par des démarches concertées.
Intervenant: Sandrine Laisné, Chargée de mission Agenda 21 / Plan Climat à la CARENE
– 12h-14h: échanges autour d’un buffet proposé par la CARENE
– 15h: découverte de l’Haliade 6 MW d’Alstom sur le site du Carnet. D’une hauteur de 180m, elle équipera le futur parc de 80 machines au large de Saint Nazaire
Intervenants: M. Gérald Kedziora, responsable du site + un responsable du projet.
Rendez-vous: site du Carnet, RD 723 après Paimboeuf à gauche lorsque l’éolienne est visible
Inscriptions obligatoires (noms, prénoms, entreprise et date de naissance) sur info@akajoule.com avant le 15 novembre
Plus d’informations sur la Croisière Bleue ici.

La Région Pays de la Loire se dote d’une feuille de route pour réussir sa transition énergétique

Cette « feuille de route » appelée Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie (SRCAE) est issue d’un processus participatif associant les services de l’État et de la Région ainsi que de nombreux acteurs institutionnels, professionnels ou associatifs. Ces travaux ont en outre bénéficié des réflexions issues des États Régionaux de l’Énergie, qui se sont déroulés d’octobre 2012 à mai 2013.

Le scénario proposé suggère des objectifs chiffrés ambitieux visant une accentuation de l’effort en matière de sobriété et d’efficacité énergétiques et une valorisation du potentiel régional des énergies renouvelables dans des conditions acceptables sur les plans économique, environnemental et social. Ce scénario, qui traduit un engagement volontariste de la transition énergétique dans les Pays de la Loire, prévoit en particulier pour 2020 :

[checklist]

  • une baisse de 23% de la consommation régionale d’énergie par rapport à la consommation tendancielle (consommation qui serait atteinte en l’absence de mesures particulières) ;
  • une stabilisation des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) à leur niveau de 1990, ce qui, compte tenu de la progression démographique, représente une baisse de 23% des émissions par habitant par rapport à 1990 ;
  • un développement de la production d’énergies renouvelables conduisant à porter à 21% la part de ces dernières dans la consommation énergétique régionale.

[/checklist]

Le schéma propose 29 orientations visant à mettre en œuvre la stratégie retenue.

Côté maîtrise des consommations énergétiques, l’effort le plus important est mis sur le secteur résidentiel avec pour objectif de rénover 1 logement privé sur 2.

Côté énergies renouvelables, le scénario prévoit une multiplication par plus de 8 des productions issues du biogaz, de l’éolien, des pompes à chaleur et du solaire!

Le SRCAE est actuellement en phase de consultation publique, vous trouverez les informations complémentaires sur les sites de la Région Pays de la Loire ou de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL).

Une synthèse 4 pages est également téléchargeable ici.

 

 

 

 

Des économies rentables à la charcuterie Piveteau

Akajoule a engagé en 2012 un partenariat avec la Charcuterie – Salaison Piveteau à Montbert (Loire Atlantique) pour réduire ses consommations énergétiques. La première étape, réalisée au printemps 2012 a permis, grâce au diagnostic énergétique, d’établir un plan constitué de 6 actions dans les domaines de la gestion du froid. Les travaux réalisés en octobre 2012 ont données droit à 2 000 € de certificat d’économie d’énergie.

usine1

D’autre part, l’optimisation des contrats de fourniture en énergie  a permis d’obtenir 20% de réduction sur la facture de gaz.

Indicateur-Piveteau

Dans le cadre de l‘accompagnement dans la durée de l’entreprise, Akajoule fourni les indicateurs de performance énergétique qui montrent d’ores et déjà la baisse des consommations énergétiques depuis la réalisation des travaux (-11% sur l’électricité qui représente 75% de la facture énergétique). 

Témoignage

caret-down caret-up caret-left caret-right
Didier Martineau, PDG de la Charcuterie Piveteau à Montbert (44)

Akajoule m’a contacté pour proposer un diagnostic énergétique, j’ai fixé un temps de retour maximum de 18 mois pour les investissements de réduction de nos consommations énergétiques. Nous avons pu choisir avec le bureau d’études les actions que nous souhaitions réaliser parmi un éventail exhaustif et très rapidement, les économies annoncées lors du diagnostic ont été au rendez-vous.

Intermarché St Nazaire

L’Intermarché de Saint Nazaire réduit ses consommations énergétiques

Akajoule a engagé en 2011 un partenariat avec l’Intermarché de Saint – Nazaire pour réduire ses consommations énergétiques. La première étape réalisée durant l’été 2011 a permis, grâce au diagnostic énergétique, de mettre en place un plan d’actions de maîtrise de l’énergie. Ce programme, constitué de 11 actions dans les domaines de la gestion du froid, de l’éclairage et du chauffage, peut permettre à terme de diminuer les consommations énergétiques jusqu’à 40%.

Le point de vente a déjà réalisé plusieurs des actions préconisées comme le relamping des vitrines frigorifiques qui a consisté à supprimer les 156 néons qui apportaient inutilement une source de chaleur dans les vitrines frigoriques, par 39 néons hautes performances situés dans les allées (voir images ci-dessous).

Relamping rayon frais

Dans le cadre de l‘accompagnement dans la durée de l’Intermarché, Akajoule fourni les indicateurs de performance énergétique qui montrent d’ores et déjà la baisse des consommations énergétiques depuis 2011.

  • L’indicateur gaz basé sur le chauffage a baissé de 16% depuis 2011
  • L’indicateur électricité basé sur le chiffre d’affaire a baissé de 14% depuis 2011

Indicateurs Intermarché St Nazaire

Témoignage

Hervé Martienne, Président du Conseil d’Administration

Suite au diagnostic énergétique réalisé en 2011 par Akajoule, nous avons mis en oeuvre plusieurs des actions qui ont été préconisées et pouvons 2 ans après mesurer les résultats obtenus.

Quelles économies d’énergie pour les communes de moins de 20 000 habitants?

Dans le cadre des missions de Conseil en Orientation Energétique effectuées depuis 2010, AKAJOULE a analysé les consommations d’énergie de l’ensemble des bâtiments communaux de 18 communes de Loire Atlantique représentant près de 70 000 habitants. Ce panel de 177 bâtiments d’une surface moyenne de 800 m2 représente une facture énergétique annuelle de près de 2 millions d’euros et l’émission de 4 130 tonnes de CO2.

Ce qu’il faut retenir concernant l’analyse des consommations d’énergie :

  • Les bâtiments administratifs sont les plus énergivores avec une moyenne de 300 kWhep.m2/an.
  • Les plus gros consommateurs sont les établissements d’enseignement ou d’accueil de la petite enfance avec 26% des consommations d’énergie primaire du panel. Ces bâtiments, d’une surface moyenne de 1 365 m2, présente un ratio énergétique de 195 kWhep.m2/an en moyenne.
  • Le prix du kWhutile varie fortement suivant la disponibilité du gaz naturel dans la commune. Il est de 84 €/MWh pour les villes en bénéficiant, contre 156 €/MWh pour les autres (voir figure ci-dessous). Ceci illustre la forte nécessité de trouver des solutions pour diminuer la facture énergétique des communes ne disposant pas de gaz naturel (rénovation thermique, bois énergie, etc…)

Prix énergie

Suite à l’analyse des consommations réalisée à partir des factures ainsi que la visite des bâtiments, AKAJOULE propose un plan d’actions de maîtrise de l’énergie visant l’efficacité énergétique et environnementale. Ces plans d’actions regroupent des actions à court terme (optimisation des contrats énergétiques, mise en place de systèmes de régulation des équipements consommateurs d’énergie, etc…) et à long terme (renforcement de l’isolation, mise en place d’énergies renouvelables).

Les plans d’actions ainsi proposés sur les 18 communes permettent globalement d’économiser :

  • 15% des consommations d’énergie primaire
  • 20% de la facture énergétique
  • 45% des émissions de gaz à effet de serre

Le temps de retour global est inférieur à 10 ans en tenant compte d’une augmentation annuelle de 8% des coûts d’approvisionnement en énergie fossile (tendance observée lors des 3 dernières années).

Ces plans d’actions permettent aux communes d’optimiser leur investissement en maîtrise de l’énergie afin limiter de façon efficace la hausse de leur facture énergétique et de diviser par 2 leurs émissions de CO2.