L’équipe se renforce!

Notre bureau d'étude est très heureux d'accueillir 4 nouveaux talents au sein de l’équipe!

De nouvelles offres d'emplois (études et projets bâtiments et photovoltaïque, R&D en thèse CIFRE) sont également disponibles pour plusieurs postes sur notre page recrutement. 

  • Dorian Cosseau (en haut à gauche)

Dorian a rejoint l’équipe commerciale afin, entre autres, de promouvoir et développer notre plateforme digitale Datajoule. Il est diplômé du CESI de Saint-Nazaire depuis 2020 en tant qu’ingénieur généraliste, suite à une mission d'alternance réussie en électricité industrielle et digitalisation chez un grand équipementier énergéticien.

  • Delphie Boutin (en haut à droite)

Delphie est ingénieure diplômée de l'INSA de Rennes en 2010. Après une dizaine d'années à stimuler et accompagner les projets de R&D entre entreprises industrielles et laboratoires de recherche (au Pôle EMC2 notamment), elle intègre en 2020 le Mastère Spécialisé Eco-Innovation et Nouvelles Technologies de l'Energie de l'ICAM de Nantes. Dans ce cadre, elle rejoint Akajoule pour intervenir sur des missions d'ingénierie et de conseil en énergies renouvelables et performance énergétique.

  • Marion Yanez (en bas à gauche)

Ingénieure en Génie Energétique et Environnement diplômée de l'INSA de Lyon, Marion intègre Akajoule pour accompagner les entreprises et collectivités territoriales dans leur transition énergétique. Elle intervient notamment sur l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments.

  • Thibaud Durand (en bas à droite)

Actuellement en 3ème année en Ingénierie des Procédés et Matériaux pour le Développement Durable à l’ENSAM de Bordeaux, Thibaud intègre Akajoule pour son stage de fin d’études. Il participe à plusieurs missions d’ingénierie industrielle, intégrant des systèmes de comptage et d'analyse de données.

 

 

 

Solaire photovoltaïque

Soutien à l’autoconsommation solaire photovoltaïque en Bretagne

La Région Bretagne a ouvert le 24 mars dernier un appel à projet pour l’acquisition d’installations solaires photovoltaïques par les agriculteurs bretons. Afin d’améliorer l’autonomie énergétique des fermes bretonnes, les projets d’autoconsommation individuelle ou collective sont éligibles, jusqu’au 20 août 2020.

Montant de l’aide

  • Le montant de l’aide correspond à 30 % maximum des dépenses éligibles,
  • Les dépenses éligibles sont plafonnées à 25 000 € HT, soit une aide maximale de 7 500 € par projet.

Étude de faisabilité

Les aides attribuées seront conditionnées à la fourniture d’une étude de faisabilité technico-économique, définissant les besoins en électricité, les mesures d’efficacité énergétique envisagées et le dimensionnement de l’installation photovoltaïque.

Akajoule vous accompagne sur vos projets solaires

Les compétences en ingénierie solaire photovoltaïque d’Akajoule sont reconnues RGE depuis 2017. A ce jour, plus d’une vingtaine de projets ont été accompagnés, en étude de faisabilité et maîtrise d’oeuvre, pour tous types de clients, dont la moitié en auto-consommation individuelle ou collective.

Modalités pratiques

Lien vers le site de la Région Bretagne

Formation des auditeurs marocains en efficacité énergique des activités de transport

L’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique (AMEE), soutenu par la GIZ (Deutsche Gesellschaft fürInternationale Zusammenarbeit), a organisé au mois de novembre 2019 une formation à la réalisation des audits énergétiques des activités de transport.
Nos experts des activités de transport (Mathilde Barbier et Geoffrey Buot) ont ainsi conçu et animé cette formation d’une vingtaine de personnes au cours du mois de novembre 2019.
Akajoule remercie l’AMEE et la GIZ pour leur confiance et l’ensemble des participants pour l’ambiance studieuse et conviviale pendant ces 3 jours!

La politique d’efficacité énergétique marocaine
L’ambition du Royaume du Maroc est d’assurer une meilleure utilisation de l’énergie dans tous les

domaines d’activité économique et sociale, considérant la nécessité de rationaliser et d’améliorer la
consommation de l’énergie pour répondre aux besoins énergétiques croissants du pays.
La politique d’Efficacité Energétique visant la réduction de la consommation énergétique de 5% à
l’horizon 2020 et 20% l’horizon de 2030 notamment dans les secteurs clés de développement à savoir le
bâtiment, l’industrie et le transport, s’est concrétisée entre autres par l’adoption de la loi 47-09 en 2010.
Après l’avènement de la nouvelle stratégie énergétique, des avancées encourageantes ont donc été
accomplies dans le processus de transition énergétique nationale visant un ancrage plus prononcé des
sources énergétiques « vertes » conjugué à une meilleure efficacité énergétique. Toutefois, d’importants
défis restent à relever afin de surmonter les contraintes et d’assoir, au mieux, un modèle énergétique
efficient, durable et créateur de nouvelles sources de croissance durable.


L’initiative allemande pour les technologies favorables au climat
Depuis 2008 la GIZ appuie ses partenaires marocains dans la mise en oeuvre de la stratégie nationale des Energies Renouvelables, dans le cadre d’un portefeuille qui ne cessent de s’élargir. Les volumes de financement augmentent, de manière à satisfaire le besoin des partenaires marocains et afin de couvrir
les trois thématiques principales de ce secteur :

  • L’appui à la politique énergétique du Maroc ;
  • Le développement des énergies renouvelables/efficacité énergétique au niveau national ;
  • La promotion des énergies renouvelables/efficacité énergétique au niveau régional.
Sylvain Baletaud

Témoignage entreprise LG Béton

L'entreprise LG Béton a été accompagnée par Akajoule dans le cadre du programme de l'ADEME "TPE PME gagnantes sur tous les coûts". Ce programme a été repris depuis par la BPI sous l'intitulé de "Diag Eco-Flux".

Objectif?

Bénéficier du suivi d'un expert qui vous aide à identifier les sources d'économies d'énergie et propose un plan d'action adapté et personnalisé.

Les résultats pour LG Béton?

5 000 € d'économies par an identifiées.

En savoir plus sur les offres d'accompagnement énergétique par un expert?

Nos solutions pour les entreprises

En savoir plus sur le programme de l'ADEME dédié au PME?

Témoignage de Sylvain Baletaud, responsable QSE, LB Béton 

Le nouveau portail Datajoule est en ligne!

Datajoule est une plateforme numérique de visualisation de données et d’aide à la décision spécialisée dans l’énergie et l’environnement. Les données d'origines diverses (opendata, internet des objets,  internes,...) peuvent être partagées en accès restreint ou en opendata.

Grâce à sa double compétence « données » et « énergie/environnement », Akajoule a développé cet outil pour accompagner ses clients dans la digitalisation de leur gestion de l'énergie (tableaux de bords, cartographies dynamiques...).

Par exemple, les Plans Climat Air Energie Territoriaux (PCAET) de Baugeois Vallée et de Challans-Gois Communauté dans la région des Pays de la Loire sont disponibles pour la consultation du public via la plateforme Datajoule.

Le portail Datajoule propose des indicateurs dynamiques qui remplacent les documents pdf statiques. Vous pouvez consulter le concept Datajoule et des pages d’exemple de rendu d’études et prendre contact avec nous .

 

La barre de menu contenant les signalétiques comme celle située à gauche permet de filtrer sur les contenus thématiques.

 

 

Ainsi, dans la catégorie planification énergétique apparaît la page publique du PCAET de Challans Gois Communauté.

Puis, vous voyez apparaître une page d’accueil comprenant plusieurs filtres sur lesquels vous pouvez cliquer et avoir les informations sur les thèmes abordés : Portrait du territoire, Energie, Gaz à effet de serre, Qualité de l'air, Vulnérabilité climatique.

Pour en savoir plus, contactez-nous et vous aurez l'occasion d'avoir un accès privé avec les résultats de vos études.

Lancement du projet ESTUAIRE

Grâce au co-financement ADEME et Région Pays de la Loire, le projet de recherche & développement baptisé ESTUAIRE « Etudes pour un smart grid multi-énergies et multi-usages sur un territoire portuaire » va démarrer au mois de septembre prochain.

Pendant 2 ans, les 5 partenaires (coordinateur Akajoule, MAN Energy Solutions, Université de Nantes, Grand Port Maritime de Nantes Saint – Nazaire et la Carene) visent comme objectif de valoriser plusieurs sources d’électricité intermittentes (fatales, solaires,…) par une smart grid déployée sur la zone portuaire. Au-delà des aspects techniques et réglementaires, les enjeux liés à la mutualisation de services et de données seront adressés par les partenaires ainsi que le choix de la gouvernance associée.

Le soutien en financement de l’Ademe et de la Région Pays de la Loire démontre la pertinence du groupement et renforce les démarches de transition énergétique initiées sur ce territoire estuarien depuis plusieurs années. Le budget global du projet s'élève à 710 k€.

chaufferie_bois

Chaufferie bois de la Commune de Coudray

La chaufferie bois de Coudray (Mayenne) a été mise en service en octobre 2018. Akajoule a été le maître d’œuvre sur ce projet de construction en tant que bureau d’études thermique et énergétique, en partenariat avec le cabinet d’architecture J.B. COLBOC.

La commune de Coudray, acteur volontaire pour la transition énergétique

La commune de Coudray s’est engagée depuis plusieurs années dans une politique de valorisation du bocage sur son territoire. En effet, cette commune dispose d’environ 100 km de haies. Ce bois local va être utilisé pour alimenter en chauffage plusieurs bâtiments :

  • L’accueil périscolaire, la bibliothèque et le logement attenant,
  • L’école primaire,
  • L’école maternelle,
  • Le restaurant scolaire,
  • La salle des Coudriers.

Cela nécessite la mise en place d’une chaufferie bois d’une puissance de 70 kW, d’un réseau de chaleur de 290 mètres et d’une consommation de bois prévue de 50 t/an. Le bois est livré en plaquettes broyées par camion souffleur, ce qui constitue une innovation en Mayenne !

L’expertise Akajoule au service des politiques de soutien aux ENR

Au cours de l’année 2018, Akajoule a pu mettre à profit ses compétences cumulées en conduite de projets d’énergie renouvelables et de planification énergétique au service de la Région Île-de-France.

Une évaluation des aides existantes à la filière bois-énergie régionale

Dans le cadre de l’élaboration de son Schéma Régional Biomasse, la Région Île-de-France a choisi Akajoule pour l’accompagner dans l’évaluation de son dispositif de soutien aux petites chaufferies bois (production inférieure à 100 TEP/an).

Dans un premier temps, une analyse du dispositif d’aides en place pour la filière bois-énergie régionale depuis 2012 a été effectuée. Les experts d’Akajoule ont donc réalisé des entretiens auprès de porteurs de projets, de professionnels et d’exploitants locaux ainsi qu’auprès des interlocuteurs en charge des dispositifs similaires dans des régions voisines.

Dans un second temps, Akajoule a proposé des indicateurs de performance pour permettre un meilleur suivi des aides et du nombre de projets de chaufferie engagées.

Identifier les pistes d’évolution

Enfin, Akajoule a proposé des pistes d’évolution pour optimiser et améliorer l’attribution des aides tels que :

  • La mise en place de marchés à bons de commande

  • Le renforcement de l’animation de la filière

  • Le renforcement de l’accompagnement technique aux porteurs de projets

Témoignage de Séverine DUCOTTET, Chef de projet « Energie et Biomasse » de la Région Île-de-France 

« Nous avons sollicité Akajoule afin de bénéficier d’une analyse sur la performance de notre dispositif, mais également d’une vision prospective. Lors de cette mission, la capacité d’Akajoule à proposer à la fois une vision en terme de planification du développement des énergies renouvelables et une approche opérationnelle dans la mise en œuvre de projets bois s’est avérée très utile pour identifier l’ensemble des enjeux et des interlocuteurs à prendre en compte.

Je tiens à remercier Akajoule pour la qualité de l’analyse qui est ressortie de leur travail, ainsi que pour leur disponibilité et leur attachement à la dimension pédagogique de leur restitution ».

Bouguenais rénove son patrimoine scolaire

La mairie de Bouguenais (Loire-Atlantique) est engagée dans une démarche de maîtrise des consommations énergétiques de ses bâtiments. C’est dans ce cadre qu'à l'été 2018 la rénovation de l’école élémentaire publique Chateaubriand a été réalisée.

Rénovation thermique complète et énergie renouvelable

Après un audit énergétique et une étude de faisabilité réalisés début 2018 par Akajoule, la Ville a engagé un ensemble de travaux sur le bâtiment :

  • Isolation de la toiture,
  • Remplacement des menuiseries,
  • Remplacement de la chaufferie gaz,
  • Suppression du chauffage électrique et ajout d’un 4ème circuit de chauffage à eau chaude,
  • Installation d’une centrale photovoltaïque de 9 kWc en autoconsommation.

Pour la rénovation de la chaufferie, la maitrise d’œuvre a été réalisée par le bureau d’étude Akajoule. Le projet comprenait un aspect matériel performant avec l’installation de chaudières à condensation plus performantes, l’isolation des tuyauteries de chauffage et la mise en œuvre de pompes dernières générations mais également des actions sur la régulation. En effet, un automate communicant a été installé afin de faciliter le travail des services municipaux et de pouvoir piloter à distance le chauffage.

41% d'économies sur la consommation d’énergie primaire

Après les travaux, le bâtiment consommera 37% d’énergie en moins et produira 50% de sa consommation annuelle d’électricité via les panneaux photovoltaïques.

Avant les travaux :

  • 228 kWhEP/m²
  • Pas d’ENR             

Après les travaux : 

  • 134 kWhEP/m²
  • Production d’électricité renouvelable ~50% de la consommation annuelle du bâtiment

Le mot de la Ville : 

« Nous avions déjà réalisé certains travaux d’amélioration comme l’installation de LED au sein de l’école mais nous souhaitions faire une rénovation plus globale. Aussi, nous avons travaillé avec Akajoule sur une période d’un an sur ce projet. L’école prend désormais un nouveau départ : le bâtiment sera plus confortable pour les élèves et les personnels tout en ayant un impact environnemental bien plus faible. »

PETR du Pays de Retz – PCAET

Le PETR du Pays de Retz poursuit sa démarche de transition énergétique

Akajoule participe à l’élaboration du Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET) du Pôle d’Equilibre Territorial et Rural (PETR) du Pays de Retz.

En tant que pilote du projet, Akajoule réalise la conduite des études énergétiques et de la démarche de mobilisation pour la réussite de la transition énergétique de ce territoire. Akajoule s'est entouré d'experts dans la conduite de la démarche de mobilisation, Auxilia, et dans les domaines liés à la qualité de l'air et l’environnement, Atmoterra.

Plan Climat-Air-Energie Territorial

Le PCAET est une démarche de développement durable spécifiquement sur la lutte contre les changements climatiques. Elle émane de la loi relative à la « transition énergétique pour la croissance verte » (LTECV), promulguée en août 2015.

Cette loi a renforcé le rôle des collectivités territoriales dans la lutte contre le changement climatique en élaborant ce plan.

Akajoule et ses partenaires accompagnent ce territoire à travers ces différentes étapes:

  • Diagnostic territorial Climat-Air-Energie-Territorial de chaque intercommunalité et du territoire
  • Définition de la stratégie territoriale des PCAET de chaque intercommunalité
  • Élaboration des programmes d’actions et des dispositifs de suivi
  • Définition des dispositifs d’évaluation

Cette démarche est complétée par la sensibilisation et l’implication des acteurs du projet.

Akajoule a eu déjà eu l'opportunité d'accompagner les communautés d’agglomération de Bourges Plus, du Niortais ou encore du syndicat mixte du SCOT Grand Douaisis.

Portrait du PETR du Pays de Retz

  • 38 communes regroupées au sein de 4 intercommunalités (Pornic Agglo Pays de Retz, Communauté de Communes Sud Retz Atlantique, Communauté de Communes Sud Estuaire et Communauté de Communes de Grand Lieu)
  • 150 000 habitants
  • Région Pays de Loire

La presse en parle!

Article de Ouest-France le 25 octobre 2018 :

Article du Courrier du Pays de Retz le 9 novembre 2018 :