Datajoule : Faire vivre les données énergie/environnement des territoires

DATAJOULE : créer et gérer des bases de données valorisant les informations

DATAJOULE est une nouvelle solution pour créer et gérer des bases de données valorisant les informations sur l’énergie et l’environnement des territoires.

Lien vers la plateforme

Le portail permet de créer des tableaux de bord simples et personnalisés de vos données suivant vos besoins métiers. Il facilite la diffusion et le partage des données auprès de l’ensemble des utilisateurs. Ces informations peuvent être en accès restreint ou public.

Une double expertise Data et Energie/environnement

DATAJOULE dispose d’une double expertise Data et Energie/environnement. DATAJOULE peut ainsi accompagner ses clients sur toute la chaîne d’acquisition et de valorisation des données :

  • Collecte (où est l’information ? quels capteurs?),
  • Traitement (fiabilisation, croisement, agrégation),
  • Restitution (tableau de bord et développement d’applications via API),
  • Création de nouveaux services (usage).

Cette solution  met donc la digitalisation au service de la transition énergétique.

Pilotage des consommations énergétiques en temps réel, élaboration et suivi de plans climats territoriaux, ou encore résultats d’études ou tableaux de bord personnalisés (pages privées)… Pour en savoir plus, rendez-vous sur le portail de gestion de données DATAJOULE !

DATAJOULE

DATAJOULE

 

Publiée le 09/17|Akajoule|0 commentaires

La copropriété NEPTUNE : la réussite d’une démarche à long terme

Les clés de la réussite pour la rénovation énergétiques des copropriétés

La première étape pour une rénovation énergétique de copropriété réussie est généralement la réalisation d'un audit énergétique.

Akajoule a réalisé en 2012 un audit énergétique de la copropriété NEPTUNE (42 appartements). Suite à l’enquête auprès des occupants (70% de réponses) et aux recommandations de l’audit, des travaux (changement de chaudière, isolation de la toiture améliorée, production d’eau chaude refaite) ont finalement permis 25% d’économie.
NEPTUNE poursuit ce partenariat vertueux et fait réaliser en 2017 l’isolation extérieure des murs, objectif : dépasser 40% d’économie.
Très concrètement, ce retour d'expérience nous donne quelques clés pour mettre en oeuvre les préconisations d'un audit énergétique de copropriété :

  • Projet muri sur le long terme (depuis 2012),
  • Trouver les partenaires et les aides nécessaires (C2E, aides de la Région et de la de Commune, TVA réduite, …),
  • Maintenir le suivi par un bureau d’études pour valoriser les gains et pérenniser une démarche constructive.

audit des copropriétés - akajoule

La rénovation thermique est une solution efficace pour diminuer les besoins thermiques.

Évolution du ratio de consommation - NEPTUNE

audit des copropriétés - akajoule 3

La rénovation thermique est la seule solution pour diminuer efficacement les besoins thermiques des logements, limiter l’augmentation de la facture énergétique et le rejet des G.E.S. (gaz à effets de serre) dans l’atmosphère.

Résumé du projet en quelques chiffres et mots clés :

Chargé de mission AKAJOULE : Guillaume FETTET

Architecte : Didier BAZIRE (ST NAZAIRE)

Entreprise d'exécution des travaux d'ITE (Isolation par l'extérieur) : BRUNET Industrie (49280 LA TESSOUALLE)

Solution mise en œuvre : Procédé myral 60+32

Résistance thermique ajoutée : R= 3,92

Surface isolée : 1 200 m²

Témoignage de Mr Ferrer – ancien président du conseil syndical:

« Grâce aux conseils d’Akajoule, nous avons pu atteindre nos objectifs : réduire la facture énergétique et améliorer le confort des occupants. L’audit a permis de présenter un programme de travaux complets et détaillés dont nous avons mis en œuvre rapidement les actions les plus rentables. Actuellement, nous nous sommes engagés dans les travaux d’isolation pour atteindre l’objectif ambitieux de 40% d’économies d’énergie. Dans ce cadre nous travaillons toujours avec Akajoule qui nous apporte son expertise pour mobiliser les financements (aides de la Région et de la Commune) et définir les solutions techniques. »

RÉGLEMENTATION : une nouvelle obligation réglementaire pour les copropriétés

Pour ceux qui n'auraient pas encore réalisé cette obligation réglementaire...  les copropriétés équipées d'une installation collective de chauffage ou de refroidissement doivent avoir réalisé un bilan énergétique avant le 1er janvier 2017. Cette obligation s'adresse aux bâtiments à usage principal d’habitation en propriété en ayant les caractéristiques suivantes :

  • 50 lots ou plus,
  • Équipés d’une installation collective de chauffage ou de refroidissement,
  • Demande de permis de construire déposée avant le 1er juin 2001.

Vous souhaitez en savoir plus sur l'obligation réglementaire d' audit énergétique des copropriétés ? C'est ici : 

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1615

 

 

 

Le décret relatif aux obligations d’améliorations de la performance énergétique des bâtiments tertiaires existants est sorti !

Ce décret daté du 9 mai 2017 oblige la réalisation de travaux d’améliorations de la performance énergétique d’ici le 1er janvier 2020 dans les bâtiments à usage tertiaire d’une surface utile supérieure ou égale à 2 000 m2. Il permet donc l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments tertiaires existants.
Sur le principe, l’objectif d’économie d’énergie primaire est de -25% par rapport à la référence (dernière consommation énergétique totale connue, avant réalisation d’éventuels travaux).

Un audit énergétique est réalisé au préalable par un prestataire compétent qui doit comprendre :

  • la définition de l’état initial,
  • les propositions de travaux et des recommandations hiérarchisées selon le temps de retour sur investissement,
  • un ou plusieurs scénarios d’ici 2030 à -40% ou au seuil.

L’intégralité du décret est disponible via ce lien.

Akajoule accompagne depuis plusieurs années les maîtres d’ouvrages concernés (collectivités territoriales, services de l’Etat, propriétaires et gestionnaires immobiliers,…) pour la réalisation des audits énergétiques et des missions d’ingénierie relatives aux travaux de rénovation énergétique.

Ainsi, grâce à une démarche volontariste et structurée, et à l’accompagnement d’Akajoule, le magasin E. Leclerc Saint Nazaire a diminué ses consommations énergétiques :

E. Leclerc Saint Nazaire s’engage dans la réduction de son impact environnemental

Akajoule intervient également au niveau des collectivités territoriales, comme par exemple auprès de la Mairie de BESNÉ, qui a divisé par deux la consommation de fioul de son groupe scolaire :

La Mairie de BESNÉ a divisé par deux la consommation de fioul de son groupe scolaire

E. Leclerc Saint Nazaire s’engage dans la réduction de son impact environnemental

Grâce à une démarche volontariste et structurée, le magasin E. Leclerc Saint Nazaire a diminué ses consommations énergétiques

Des résultats significatifs ont été mesurés : entre 2013 et 2016, une diminution de 29% des consommations de gaz et d’électricité a été enregistrée.
Pour atteindre ces résultats, la répartition des différents postes de consommation du bâtiment a été effectuée. Les usages énergétiques significatifs (UES) et les indicateurs de performance énergétique (IPÉ) ont également été définis.
Enfin, les objectifs, cibles et plans d’actions ont été établis.

E. Leclerc Saint Nazaire a ainsi mis en place les actions suivantes, qui ont permis de diminuer l'impact environnemental du magasin :

- Passage des luminaires de la surface de vente en LED,
- Remplacement des vitrines froids,
- Remplacement des groupes frigorifiques (CO2 et R410 C),
- Installation de sous-compteurs pour suivre les consommations par poste.

L'accompagnement d'Akajoule et l'obtention de la certification ISO 50 001

Dans la cadre de la préparation à la certification ISO 50 001 (obtenue en Octobre 2015), le magasin E. Leclerc Saint Nazaire a bénéficié de l’accompagnement d’Akajoule pour la mise en place d’un système de management de l’énergie, conformément à la politique énergétique du magasin.
Cela a permis de structurer la démarche engagée et de valoriser l’ensemble des actions d’économies d’énergies mises en place par l’entreprise.

indicateurs de performance énergétique

Témoignage de M. Patrick BRIAND, directeur technique du magasin E. LECLERC de Saint Nazaire

« Dans le cadre de la certification à l’ISO 50 001, la mise en place d’un système de management de l’énergie a permis de mieux organiser et de structurer notre démarche de réduction de l’impact environnemental de l’entreprise. Akajoule a eu une approche pragmatique dans son accompagnement. Cela s’est traduit par l’obtention en 8 mois de la certification ISO 50 001. »

AKAJOULE rencontre TRIVALIS

Dans le cadre de son projet de recherche DETERMEEN*, Akajoule a eu l’occasion de rencontrer M. Thomas Poirier, adjoint à la communication et responsable du service prévention de Trivalis. Trivalis est le syndicat mixte de traitement des déchets, à l’échelle de la Vendée.

Le rôle et les résultats de Trivalis

Trivalis joue un rôle de coordinateur et de moteur dans le traitement des déchets ménagers et autres déchets. Les missions de ce syndicat mixte comprend :
 - le traitement lui-même,
 - la mise en décharge des déchets ultimes,
 - les opérations de transport, de tri, de compostage ou de stockage qui s’y rapportent.

La dynamique mise en place par Trivalis fait de la Vendée un département à la pointe. A la fois enn termes de gestion que de valorisation des déchets.

Depuis sa création en 2003, l’action impulsée par le syndicat mixte a obtenu des résultats très significatifs. Ainsi, la quantité annuelle d’ordures ménagères résiduelles par habitant a été réduite de 94 kilos sur cette période. Cela représente une baisse de 36 %.  

 

Labellisation de territoire Zéro Déchets Zéro Gaspillage 

La labellisation de territoire Zéro Déchets Zéro Gaspillage reçue par Trivalis encourage par ailleurs à poursuivre cette dynamique vertueuse.

C’est en particulier le cas à travers la généralisation de la tarification incitative à toutes les collectivités adhérentes.

Cette démarche est actuellement mise en place pour 40% de la population vendéenne.

 

Rencontre avec AKAJOULE : un échange riche en enseignements mutuels

Cet échange avec Monsieur Thomas Poirier a été particulièrement riche en enseignements partagés. Il a  ainsi permis de discuter des moyens de construire des filières durables, transversales et innovantes autour de la gestion des déchets à l’échelle des territoires.

Dans cette optique, la valorisation des données territoriales apparaît aujourd'hui comme un outil au service de projets vertueux et à la fois porteurs d’opportunités économiques pour les territoires.

Akajoule remercie M. Poirier pour sa disponibilité et la qualité de ces échanges.

*DETERMEEN est un programme de prise en compte des contraintes spatiales et environnementales pour une approche systémique de l’insertion d’unités de méthanisation collectives au sein d’un territoire.

Plus d’info sur Trivalis :

 

 

 

Akajoule, lauréat éco innovation factory

datajoule

Une nouvelle solution : Datajoule

Lors de la soirée des lauréats éco innovation factory, Guillaume ACCARION a présenté la nouvelle solution Datajoule. Cette soirée s'est déroulée le 2 février à Nantes. Datajoule a pour ambition de faire vivre les données énergétiques du territoire.

Datajoule consiste à créer et gérer des bases de données consolidant les informations sur l’énergie et l’environnement d’un territoire. Elle s’appuie sur la puissance et l’interopérabilité de la gestion de données numériques, couplés avec les expertises métiers d’Akajoule.  Elle doit faciliter la diffusion et le partage de données auprès de l’ensemble des utilisateurs potentiels. La solution Datajoule met la digitalisation au service de la transition énergétique. Plusieurs projets sont actuellement en développement sur les territoires de Rennes Métropole et du Grand Port Maritime de Nantes Saint Nazaire, comme le projet OPTIMISME.


Guillaume ACCARION explique :
" Au carrefour des enjeux numériques et énergétiques, ce projet s’inscrit pleinement dans les nouveaux services au cœur de la troisième révolution industrielle et agricole. Akajoule a pour objectif de tripler son chiffre d’affaire à 1,5 M€ en 2020 (500 k€ en 2016). Dont un tiers sur le numérique."

 Soirée de présentation des 6 lauréats Éco Innovation Factory

La soirée de présentation des 6 lauréats Éco Innovation Factory, organisée par Atlanpole, s’est tenue jeudi 2 février à Insula à Nantes.

Éco Innovation Factory a pour objectif de faire émerger des créateurs d’entreprises innovantes sur les territoires de Nantes, Saint Nazaire, Guérande et La Roche sur Yon.

Cette soirée a permis de mettre en avant 6 entreprises lauréates, qui ont créé leur activité dans le domaine de la mobilité, du bâtiment, de la performance énergétique, des énergies renouvelables.

Akajoule est fière de faire partie de ces talentueux lauréats, et d'inclure son activité dans ces secteurs stratégiques pour le développement d'une économie territoriale ambitieuse, participative et bien sur éco responsable.

 Guillaume ACCARION, Dirigeant d'Akajoule :

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur l'éco innovation factory, rendez-vous sur les sites :

Remise des diplômes Éco Innovation Factory :

Les 6 lauréats, ainsi que les partenaires de la soirée, l’ADEME, EDF, Keran, GO Capital et la Banque Populaire, lors de la remise des diplômes.

Le jury était composé de : Pierre KERDONCUFF, ADEME Nantes – Charles BONNEL, Banque Populaire Atlantique – Mickaël THOMAS, CCI Pays de Loire – Maureen LE BAUD, DEMETER Partners – Henri-Bruno CALMELS, EDF – Jérôme GUERET, GO Capital – Matthieu NEDONCHELLE, Groupe KERAN – Florence LE GOFF, Nantes Métropole.

Retrouvez également ici toutes les photos de cette soirée de clôture.

 

Publiée le 02/17|Uncategorized|0 commentaires

Dans la presse… le métier d’Ingénieur Thermicien chez Akajoule

… ou comment mettre en place un cercle vertueux d’économies d’énergie et financières.

La revue bimestrielle Bâti-Isolation vient de dédier une page complète à l’un des métiers de l’équipe d’ingénierie Akajoule : l’Ingénieur thermicien.

De la démarche énergétique menée par les collectivités, aux bouquets de travaux préconisés, en passant par les différentes phases d’un audit énergétique… Identifier, préconiser et suivre la mise en oeuvre des solutions proposées, toutes les étapes de la mission d’un des ingénieurs thermiciens Akajoule, Guillaume FETTET, expliquées en détail dans cet article :

ingénieur thermicien chez Akajoule

Les autres métiers d’Akajoule

Référent Énergie & Industries, Ingénieur R&D en environnement, Auditeur Énergie ou encore Consultant carburants alternatifs… Vous souhaitez découvrir les autres pôles d’expertise du bureau d’études Akajoule ?

Découvrez  sur cette page l’ensemble des compétences de l’équipe Akajoule.

Publiée le 01/17|Uncategorized|0 commentaires

Dispositif régional PEPS (partie 2) : AKAJOULE s’implique dans la démarche collective Impul’Cion

Dans le cadre de la TRIA (Troisième Révolution Industrielle et Agricole), le réseau des Chambres consulaires en Pays de la Loire lance le dispositif régional PEPS ou Parcours des entreprises à énergies positives (voir article sur le PEPS). AKAJOULE  a été sélectionné par la Plateforme Régionale d’Innovation ORACE pour y participer. AKAJOULE s'investit dans l'étape 2 de cette démarche collective via une solution"clé en main" : l'opération Impul'Cion.logo-impulcion-q-369x134

L'opération Impul'Cion

Avant le dispositif régional PEPS, AKAJOULE a déjà participé activement aux groupes de travail sur les « activités économiques » de la Stratégie Régionale de Transition Energétique (SRTE). Cela s'est passé en 2014, avec la CCI Pays de la Loire, en s’inscrivant notamment dans 2 fiches projets:

  • Démarche Plan Climat en Zone d’Activités Economiques avec Eicosystème
  • Projets EnR Citoyens avec Atlansun

Dans le cadre du dispositif régional PEPS, AKAJOULE propose d’accompagner les entreprises dans le cadre de la 3ème étape (en bleu turquoise sur ce schéma) : « ACTIV’ÉNEGIE » (voir article PEPS).

parcours

La Plateforme Régionale d’Innovation ORACE 

La Plateforme Régionale d’Innovation ORACE propose une démarche « clé en main » à ses adhérents. Celle-ci allie une démarche individuelle à la force du collectif : l’opération Impul’Cion. Cette opération s’étale sur deux ans et se concrétise ainsi :
– un volet individuel, comportant un diagnostic énergétique et un coaching réalisé par un bureau d’études (Akajoule est éligible),

– un volet collectif avec une dizaine de rencontres collectives : des ateliers techniques, organisationnels, des visites d’entreprises, du partage d’expériences…

– la mise à disposition d’une boite à outils complète. Cela dans le but de réaliser des actions d’économie d’énergie sur le terrain : matériels de mesure, fiches pratiques, kits de sensibilisation des salariés, valorisation des CEE,  …

Contenu de cet accompagnement, organisé par groupe de 6 entreprises :

  • les étapes de l'ISO 50001,
  • suivi avec des conseils personnalisés,
  • formations,
  • ateliers collectifs (air comprimé, chauffage, éclairage, sous comptage, énergies renouvelables, TIC, etc.),
  • bilan de fin de parcours.

 

La communication auprès des entreprises a été lancée notamment par la web conférence de présentation de l’opération ImpulCion le  27 septembre dernier.

Le projet ImpulCion sera lancé début 2017, avec pour but d’accompagner 10 entreprises ligériennes à mettre en place une démarche structurée d’économie d’énergie. Objectif commun: réaliser 15% d’économie d’énergie en 2 ans !

Vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif régional PEPS et sur cette démarche ? Prenez contact avec AKAJOULE !

Publiée le 10/16|Partenariats|0 commentaires

AKAJOULE et le dispositif régional PEPS (partie 1) : une nouvelle impulsion pour la maîtrise de l’énergie !

Dans le cadre de la TRIA (Troisième Révolution Industrielle et Agricole), un dispositif unique en France a été lancé. Le réseau des Chambres consulaires en Pays de la Loire (Chambres de commerce et d’industrie, de métiers et de l’artisanat, d’agriculture) créé le PEPS ou Parcours des entreprises à énergies positives. AKAJOULE s’inscrit dans cette démarche en proposant son expertise aux entreprises ligériennes.tria

Le PEPS : un dispositif régional, ouvert et accessible à tous

Parmi les objectifs visés :

– Passer de l’énergie consommée à l’énergie utile,
– Mieux tirer profit des énergies renouvelables,
– Faire de l’énergie un véritable projet d’entreprise et très concrètement diminuer sa consommation énergétique de 5 à 30 % !

Ce dispositif a été pensé pour accompagner toutes les entreprises (et collectivités) des Pays de la Loire, avec l’ambition d’entraîner le plus possible d’acteurs dans la réduction des consommations énergétiques. Pour cela, le PEPS s’appuie aussi sur des réseaux de partenaires et sur le soutien financier de la Région Pays de la Loire et de l’ADEME, avec le concours d’ORACE (plateforme régionale d’innovation dédiée à l’énergie). En Pays de la Loire, la consommation d’énergie, tous acteurs confondus, représente 65% des émissions du gaz à effet de serre (GES) !

C’est donc un enjeu collectif que les entreprises des Pays de la Loire sont invitées à prendre en compte dans leur stratégie. Avec des améliorations de rentabilité économique à court terme !

parcours

Différentes étapes, pour mieux s’adapter à toutes les entreprises

Avec un parcours en quatre étapes, toutes les entreprises (agricoles, industrielles, artisanales, tertiaires, etc.) peuvent réduire leur consommation énergétique de 5 à 30 %.

etapes3

Étape 1 –  A partir d’un « Flash’diag énergie« , l’entreprise est orientée vers l’étape qui correspond a priori à sa maturité vis-à-vis de la maîtrise de l’énergie. Novice, engagée ou expérimentée, elle est ensuite contactée par un conseiller CCI. Un Flash’diag énergie est un bilan à réaliser gratuitement en ligne sur le site de la CCI.

Si l’entreprise est déclarée « novice », elle est dirigée vers la première marche de progrès : le « Pack’énergie ». C’est l’étape 2, réalisé par des conseillers consulaires et sur une durée d’un an. Ce pack contient la formation d’un référent énergie et le suivi trimestriel des consommations d’énergie.

« Activ’énergie », l’étape 3 – L’entreprise peut aller plus loin avec un objectif de réduction de 15 % en trois ans ou moins. Cette étape collective s’appuie sur des partenaires techniques (un bureau d’études comme Akajoule). L’objectif est d’approfondir la démarche de performance énergétique de l’entreprise (plus d’info plus bas).  C’est dans ce cadre qu’AKAJOULE proposera son expertise en matière de maîtrise de l’énergie (voir article sur ImpulCion).

L’ultime étape, « Haute performance énergie », est proposée aux entreprises « expérimentées », avec pour objectif une baisse de 20 à 30 % de leurs consommations. À ce stade, l’énergie est intégrée à la stratégie globale de l’entreprise.

Quelle que soit l’étape suivie, l’enjeu est de produire mieux à moindre coût : une vraie question de compétitivité pour toutes les entreprises.

Les partenaires de ce dispositif :

chambre-dagriculture  cci chambre-des-meriers-et-de-lartisanat orace

region-pays-de-la-loireademeterritoires-dinnovation-pays-loire

 

AKAJOULE est pleinement convaincue de l’utilité de ces actions collectives et de l’importance de s’adresser à tous les types d’entreprises, qu’elles soient expérimentées ou novices en matière de maîtrise de l’énergie.

L’ADEME soutient AKAJOULE dans la concrétisation de son projet OPTIMISME

Dans le cadre de ses activités innovantes et fidèle à sa dynamique de Recherche et Développement, AKAJOULE lance le projet OPTIMISME. L’ADEME vient en effet d’annoncer son soutien financier afin de concrétiser ce projet ambitieux.

OPTIMISME, un outil concret de planification de la transition énergétique

Le projet OPTIMISME se définit ainsi : Outils de Planification Territoriale pour la Mise en œuvre de Synergies de Mutualisation Energétique. Il vise donc à créer un outil d’optimisation et de planification de la transition énergétique. L’un des objectifs est de développer les territoires à énergie positive.

OPTIMISME s’inscrit dans un fort contexte de transition énergétique. Il veut ainsi faciliter la mise en œuvre territoriale de synergies de mutualisation énergétique. Réseau de chaleur, unité collective d’énergies renouvelables, … s’insèrent profitablement dans des logiques plus larges d’économie circulaire.

Les principaux enjeux du projet sont les suivants :

  • Caractériser finement les synergies possibles (ex : localisation des chaufferies raccordables à un réseau de chaleur),
  • Faire échanger les différents acteurs (industriels, communes, toutes les organisations décisionnaires et / ou impactées par ces améliorations) en étant cohérent avec les aménagements du territoire : assurer la gouvernance des projets,
  • Garantir la pertinence des actions d’un point de vue environnemental : quantification des objectifs, mesure des résultats et identification des leviers d’amélioration.

Pour cela, les verrous que le projet OPTIMISME propose de lever relèvent de :

  • L’harmonisation des projets avec les documents d’urbanismes,
  • L’amélioration des méthodes existantes d’évaluation environnementale,
  • La création d’une plateforme opérationnelle collaborative de mutualisation des données énergétiques d’un territoire.

Un territoire d’expérimentation idéal

Sur la Zone Industrialo-Portuaire (ZIP) de Saint Nazaire / Montoir / Donges, des démarches d’Ecologie Industrielle et Territoriales (EIT) sont déjà en cours. Elles sont portées et financées par la CARENE-Saint Nazaire Agglomération et le Grand Port Maritime de Nantes Saint Nazaire. Les ports sont des zones propices car ce sont des « espaces homogènes où se côtoient de multiples activités de transformations génératrices de multiples déchets et services susceptibles de trouver une voie de valorisation » (Mat N., Cerceau J., Junqua G., Duret B., Margaine F., Bahers J-B, Julien Saint Amand, F., 2012, DEPART, De la gestion des déchets à l’économie circulaire, étude de l’émergence de nouvelles dynamiques partenariales : Cas pratiques et perspectives dans les territoires portuaires. Rapport final, Paris, ADEME).

Sur cette ZIP, on constate également des projets énergie qui ont des impacts au delà de leur simple activité :

  • Secteurs des déchets, des transports…

  • Franges urbaines et agricoles du territoire,

  • Compétences de la collectivité, des aménageurs.

Enfin, OPTIMISME va se dérouler en même temps que la révision du PLUI (Plan Local d’Urbanisme) de l’agglomération de Saint Nazaire. C’est ainsi l’occasion idéale de faire interagir les problématiques environnementales avec les problématiques d’aménagement du territoire.

Le Port de Saint Nazaire et le territoire de la CARENE sont donc des terrains d’application idéal pour ce projet. Dans le cadre de la démarche d’écologie industrielle et territoriale en cours, AKAJOULE imagine un Port du Futur ancré sur son territoire. Sur cette zone, les impacts écologiques seront largement réduits grâce à la mutualisation  et aux synergies entre entreprises (écologie industrielle).

Quelques exemples concrets de réalisations possibles

Sur la ZIP ou sur un autre territoire, voici quelques exemples de concrétisation possibles de ce projet :

  • Mise en place de réseaux de chaleur : la chaleur perdue d’un procédé industriel peut chauffer les ateliers d’une autre entreprise voisine.

  • Production d’énergie renouvelable par la valorisation des déchets : sur la ZIP, des résidus de matière organique pourraient trouver une seconde utilisation dans une usine de méthanisation. Ils produiraient alors du biogaz, injecté dans le réseau de gaz naturel, qui chaufferaient peut-être l’eau de la douche ?

  • Mutualisation des transports : sur un territoire regroupant des usines ou entreprises produisant des déchets en quantité, mise en place d’un réseau de collecte mutualisée des déchets.

OPTIMISME : un projet soutenu par les pôles de compétitivité du territoire  

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique a labellisé le projet le 17 juin dernier dans le cadre du domaine d’action stratégique « Port du futur ». Ce domaine d’action stratégique regroupe les thématiques Ports, infrastructures et transports maritimes.
Le Pôle de compétitivité EMC2 (innovation dans les technologies de production) avait officiellement labellisé le projet de 2 février 2016.

Les partenaires du projet :

AKAJOULE a déjà initié le travail en interne depuis plus de 6 mois. Suite à sa reconnaissance officielle par l’ADEME, le lancement officiel du projet aura lieu à la rentrée 2016 avec plusieurs partenaires :
Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire et la CARENE Saint Nazaire Agglo. :  partenaires institutionnels, garants de la mise en œuvre de l’outil sur le territoire
Ecole des Métiers de l’Environnement : partenaire académique, participation de 2 chercheurs spécialistes en évaluation environnementale
ADDRN : Agence d’urbanisme de la région nazairienne, apporte son expertise sur les aspects d’intégration urbaine
EICOsystème : Agnès DELAMARE, bureau d’études spécialiste en écologie industrielle, référente dans l’animation des projets auprès des différents acteurs

Ce type de projet permet ainsi d’augmenter l’attractivité et la résilience d’un territoire (capacité à retrouver son fonctionnement initial après une perturbation). Autant de leviers pour pérenniser l’activité économique des entreprises et développer durablement la compétitivité d’une zone territoriale.

En savoir plus sur l’étude d’écologie industrielle sur le Port de Saint-Nazaire sur le site d’AKAJOULE.